Les déclarations rentrées via un mandataire (comptables, fiscalistes, etc.), qui peuvent l'être jusqu'au 22 octobre, étaient au nombre de 201.398 lundi matin, pour 172.528 l'an dernier. La progression est ici de 16,7% (+28.870).

Le nombre de propositions de déclaration simplifiée a par ailleurs augmenté de 730.000 unités en 2020, pour atteindre un total de 3.920.000. Cela signifie aussi que 376.169 citoyens qui, jusque l'an dernier, introduisaient leur déclaration via MyMinfin (Tax-on-web) ne doivent plus le faire, tout comme 112.926 autres qui recouraient à un mandataire pour ce faire.

Compte tenu de cet élément, le SPF Finances s'attendait à 1.220.000 déclarations déjà rentrées pour les citoyens. Le total, de 1.334.743 donc, est pourtant déjà 9,4% plus élevé que cette prévision.

Davantage de particuliers encore ont trouvé le chemin vers MyMinfin (Tax-on-web), analyse l'administration. Des citoyens qui faisaient auparavant leur déclaration en version papier ou qui se faisaient aider à remplir leur déclaration dans les bureaux du SPF Finances ou lors de permanences communales.

A noter d'ailleurs que cette aide, uniquement téléphonique cette année en raison de la crise, a bénéficié à 280.000 personnes.

Les déclarations rentrées via un mandataire (comptables, fiscalistes, etc.), qui peuvent l'être jusqu'au 22 octobre, étaient au nombre de 201.398 lundi matin, pour 172.528 l'an dernier. La progression est ici de 16,7% (+28.870).Le nombre de propositions de déclaration simplifiée a par ailleurs augmenté de 730.000 unités en 2020, pour atteindre un total de 3.920.000. Cela signifie aussi que 376.169 citoyens qui, jusque l'an dernier, introduisaient leur déclaration via MyMinfin (Tax-on-web) ne doivent plus le faire, tout comme 112.926 autres qui recouraient à un mandataire pour ce faire.Compte tenu de cet élément, le SPF Finances s'attendait à 1.220.000 déclarations déjà rentrées pour les citoyens. Le total, de 1.334.743 donc, est pourtant déjà 9,4% plus élevé que cette prévision.Davantage de particuliers encore ont trouvé le chemin vers MyMinfin (Tax-on-web), analyse l'administration. Des citoyens qui faisaient auparavant leur déclaration en version papier ou qui se faisaient aider à remplir leur déclaration dans les bureaux du SPF Finances ou lors de permanences communales.A noter d'ailleurs que cette aide, uniquement téléphonique cette année en raison de la crise, a bénéficié à 280.000 personnes.