Pour son premier trimestre fiscal (qui s'est clôturé fin juin), Nintendo a enregistré un bénéfice d'exploitation de 119,8 milliards de yens (922 millions d'euros), en recul de 17,2 pour cent par rapport à la période correspondante de l'année passé. Son chiffre d'affaires net a, lui, régressé de 9,9 pour cent à 2,48 milliards de yens.

Entre début avril et fin juin, Nintendo a écoulé 4,45 millions d'exemplaires de la Nintendo Switch, dont 1,14 million pour la Switch Lite. Les ventes de la Lite sont ainsi de moitié inférieures à celles de l'année dernière. Les ventes de logiciels (jeux) ont été de 45,29 millions d'unités, ce qui se traduit par un recul tangible de 10,2 pour cent par an.

Un pic grâce à Animal Crossing

Il convient cependant de nuancer quelque peu ces chiffres. Nintendo même déclare avoir connu l'année dernière une énorme hausse du nombre de consoles et de jeux vendus suite à l'arrivée d'Animal Crossing: New Horizons. Il se fait qu'aujourd'hui, l'entreprise vend en pourcentage moins d'appareils qu'au moment du pic.

Switch OLED

Une deuxième nuance à apporter concerne la Switch OLED, qui sortira le 8 octobre. Nintendo indique elle-même s'attendre à une relance des ventes. Même si la nouvelle Switch n'a été annoncée que le 6 juillet, il n'est pas exclu que certains acheteurs postposent leur achat dans l'attente de la nouvelle version de la Switch.

Pour cette année, Nintendo s'attend à écouler en tout 25,5 millions d'exemplaires de la Switch, soit autant de l''ancien' modèle, la Lite, que de la nouvelle version OLED.

Pénurie de puces

Enfin, Nintendo signale encore que la pénurie de puces et le corona sont encore et toujours sensibles pour elle. 'L'impact persistant tant du Covid-19 que de la pénurie mondiale de puces engendre une insécurité permanente, ce qui pourrait impacter la production et l'expédition', déclare l'entreprise via un communiqué. Elle affirme toutefois faire tout le nécessaire pour limiter les inconvénients.

Pour son premier trimestre fiscal (qui s'est clôturé fin juin), Nintendo a enregistré un bénéfice d'exploitation de 119,8 milliards de yens (922 millions d'euros), en recul de 17,2 pour cent par rapport à la période correspondante de l'année passé. Son chiffre d'affaires net a, lui, régressé de 9,9 pour cent à 2,48 milliards de yens.Entre début avril et fin juin, Nintendo a écoulé 4,45 millions d'exemplaires de la Nintendo Switch, dont 1,14 million pour la Switch Lite. Les ventes de la Lite sont ainsi de moitié inférieures à celles de l'année dernière. Les ventes de logiciels (jeux) ont été de 45,29 millions d'unités, ce qui se traduit par un recul tangible de 10,2 pour cent par an.Un pic grâce à Animal CrossingIl convient cependant de nuancer quelque peu ces chiffres. Nintendo même déclare avoir connu l'année dernière une énorme hausse du nombre de consoles et de jeux vendus suite à l'arrivée d'Animal Crossing: New Horizons. Il se fait qu'aujourd'hui, l'entreprise vend en pourcentage moins d'appareils qu'au moment du pic.Switch OLEDUne deuxième nuance à apporter concerne la Switch OLED, qui sortira le 8 octobre. Nintendo indique elle-même s'attendre à une relance des ventes. Même si la nouvelle Switch n'a été annoncée que le 6 juillet, il n'est pas exclu que certains acheteurs postposent leur achat dans l'attente de la nouvelle version de la Switch.Pour cette année, Nintendo s'attend à écouler en tout 25,5 millions d'exemplaires de la Switch, soit autant de l''ancien' modèle, la Lite, que de la nouvelle version OLED.Pénurie de pucesEnfin, Nintendo signale encore que la pénurie de puces et le corona sont encore et toujours sensibles pour elle. 'L'impact persistant tant du Covid-19 que de la pénurie mondiale de puces engendre une insécurité permanente, ce qui pourrait impacter la production et l'expédition', déclare l'entreprise via un communiqué. Elle affirme toutefois faire tout le nécessaire pour limiter les inconvénients.