Les pilotes savent par exemple ainsi mieux à quoi ils ont affaire. Grâce à une meilleure technologie, le pilotage des avions est également devenu plus aisé.

Au cours des trois dernières années, il y a eu en moyenne 180 accidents mortels par an impliquant ce genre d'avions dans le monde. C'est 18 pour cent de moins que dans les années précédentes, comme il ressort des chiffres publiés par l'association aérienne internationale AOPA.

(ANP/WK)

Les pilotes savent par exemple ainsi mieux à quoi ils ont affaire. Grâce à une meilleure technologie, le pilotage des avions est également devenu plus aisé.Au cours des trois dernières années, il y a eu en moyenne 180 accidents mortels par an impliquant ce genre d'avions dans le monde. C'est 18 pour cent de moins que dans les années précédentes, comme il ressort des chiffres publiés par l'association aérienne internationale AOPA.(ANP/WK)