Concrètement, Mobile Vikings utilisera le programme "HackerOne", par lequel les hackers du monde entier pourront exercer leurs talents de hackers sur une partie d'un système ICT, pour déceler les failles dans le code et les signaler. Ces programmes 'bug bounty' sont déjà utilisés depuis un certain temps par des géants d'Internet comme Facebook, Google et Yahoo!, précise Mobile Vikings.

"Il n'existe malheureusement pas de système parfaitement sécurisé, mais nous voulons tendre au maximum vers cet idéal et l'innovation est essentielle à cet effet. Pour faciliter la vie de nos Vikings, d'une part, mais la rendre plus sûre aussi dans ce cas", expique Hans Similon, patron de Mobile Vikings.

(Belga)