Tout utilisateur qui tente de saisir des mots dans Google ou dans tout un éventail d'applis mobiles, connaît depuis assez longtemps déjà le concept de la frappe intuitive. On commence à saisir un mot, et le logiciel tente alors de prévoir le reste. Si cette intelligence artificielle s'avère performante, la saisie intuitive permet d'être nettement plus rapide que la formule classique. L'utilisateur commet souvent aussi moins de fautes de frappe ou d'orthographe, parce que la version correcte du mot envisagé lui est présentée sur un plateau d'argent.

A présent aussi dans Word

Microsoft a longtemps renoncé à la fonction de la saisie intuitive dans ses logiciels bureautiques, mais elle s'est quand même décidée à déployer 'Text Prediction' pour Word et Outlook. L'entreprise l'annonce dans un communiqué posté sur un blog. La fonction devrait sortir en mars dans des versions bêta de Windows et serait dans un premier temps uniquement disponible pour l'anglais utilisé en Amérique du Nord.

Le géant technologique teste la fonction depuis septembre de l'année dernière dans son programme Office Insiders. Pendant la saisie, Word y va de suggestions en grisé, et l'utilisateur peut presser la touche tab pour les voir directement apparaître à l'écran. Tout comme pour nombre de ces outils, Microsoft s'attend à ce que la fonction s'améliore au fil du temps, parce qu'elle apprendra du comportement de frappe de l'utilisateur. Microsoft insiste sur le fait que le modèle d'apprentissage machine de Text Prediction ne quittera pas votre ordinateur et que les informations sur ce que vous tapez, ne seront pas partagées avec d'éventuels serveurs en dehors de votre propre système, à moins que vous ne l'autorisiez volontairement.

Tout utilisateur qui tente de saisir des mots dans Google ou dans tout un éventail d'applis mobiles, connaît depuis assez longtemps déjà le concept de la frappe intuitive. On commence à saisir un mot, et le logiciel tente alors de prévoir le reste. Si cette intelligence artificielle s'avère performante, la saisie intuitive permet d'être nettement plus rapide que la formule classique. L'utilisateur commet souvent aussi moins de fautes de frappe ou d'orthographe, parce que la version correcte du mot envisagé lui est présentée sur un plateau d'argent.Microsoft a longtemps renoncé à la fonction de la saisie intuitive dans ses logiciels bureautiques, mais elle s'est quand même décidée à déployer 'Text Prediction' pour Word et Outlook. L'entreprise l'annonce dans un communiqué posté sur un blog. La fonction devrait sortir en mars dans des versions bêta de Windows et serait dans un premier temps uniquement disponible pour l'anglais utilisé en Amérique du Nord.Le géant technologique teste la fonction depuis septembre de l'année dernière dans son programme Office Insiders. Pendant la saisie, Word y va de suggestions en grisé, et l'utilisateur peut presser la touche tab pour les voir directement apparaître à l'écran. Tout comme pour nombre de ces outils, Microsoft s'attend à ce que la fonction s'améliore au fil du temps, parce qu'elle apprendra du comportement de frappe de l'utilisateur. Microsoft insiste sur le fait que le modèle d'apprentissage machine de Text Prediction ne quittera pas votre ordinateur et que les informations sur ce que vous tapez, ne seront pas partagées avec d'éventuels serveurs en dehors de votre propre système, à moins que vous ne l'autorisiez volontairement.