Cela fait quelque sept ans que Microsoft a sorti l'outil de connexion social pour Outlook. Voilà qui permettait à d'autres entreprises telles Facebook et LinkedIn d'intégrer des données de contact dans le logiciel mail de Microsoft. L'outil est à présent incorporé à Outlook et sert surtout à intégrer les données de LinkedIn. En y autorisant d'autres services, Microsoft entend rassurer l'UE à propos du fait qu'elle n'entend pas abuser des données que LinkedIn a collectées.

C'est en juin que Microsoft annonçait vouloir racheter LinkedIn pour 23,3 milliards d'euros. L'entreprise attend encore l'approbation de l'Union européenne pour entériner ledit rachat. (ANP)

Cela fait quelque sept ans que Microsoft a sorti l'outil de connexion social pour Outlook. Voilà qui permettait à d'autres entreprises telles Facebook et LinkedIn d'intégrer des données de contact dans le logiciel mail de Microsoft. L'outil est à présent incorporé à Outlook et sert surtout à intégrer les données de LinkedIn. En y autorisant d'autres services, Microsoft entend rassurer l'UE à propos du fait qu'elle n'entend pas abuser des données que LinkedIn a collectées.C'est en juin que Microsoft annonçait vouloir racheter LinkedIn pour 23,3 milliards d'euros. L'entreprise attend encore l'approbation de l'Union européenne pour entériner ledit rachat. (ANP)