Les fonctions qui vont disparaître, sont principalement des fonctions pour l'habitation intelligente ('smart home'), comme la reproduction de musique, nous apprend Microsoft dans un communiqué posté sur son blog. Les utilisateurs pourront cependant encore invoquer Cortana sur leurs appareils et haut-parleurs 'smart home', mais désormais uniquement via les applis pour iOS et Android. L'objectif est surtout de permettre d'utiliser l'assistant à des fins productives comme la gestion de l'agenda, les choses à faire et les rappels. Dans ce sens, Cortana devra mieux s'intégrer aux services bureautiques Microsoft 365. Il faudra en outre se connecter à un compte Microsoft, avant de pouvoir utiliser Cortana.

Les 'third party skills' (compétences tierces) seront également supprimées. Il s'agit là d'applis téléchargeables pour Cortana et développées par des acteurs tiers: un système qui s'est avéré populaire par exemple chez le concurrent Alexa, mais beaucoup moins chez Microsoft. Tout semble donc indiquer que Microsoft effectue ainsi un pas en arrière et ne tentera plus de faire de Cortana un nouvel Alexa. C'est dans ce but que l'assistant était déployé vers quelques haut-parleurs et d'autres plates-formes, mais sans jamais réussir à surmonter l'assistant d'Amazon (et Google Assistant). Cortana va donc se replier vers des domaines de prédilection de Microsoft: le desktop et les suites bureautiques.

C'est ce qui ressort aussi de l'annonce de l'éviction de Cortana du Microsoft Launcher dans Android et ce, à partir de fin avril. Les changements au client desktop de Cortana seront automatiquement exécutés dans la prochaine mise à jour pour Windows 10, d'abord aux Etats-Unis, puis dans le reste du monde.

Les fonctions qui vont disparaître, sont principalement des fonctions pour l'habitation intelligente ('smart home'), comme la reproduction de musique, nous apprend Microsoft dans un communiqué posté sur son blog. Les utilisateurs pourront cependant encore invoquer Cortana sur leurs appareils et haut-parleurs 'smart home', mais désormais uniquement via les applis pour iOS et Android. L'objectif est surtout de permettre d'utiliser l'assistant à des fins productives comme la gestion de l'agenda, les choses à faire et les rappels. Dans ce sens, Cortana devra mieux s'intégrer aux services bureautiques Microsoft 365. Il faudra en outre se connecter à un compte Microsoft, avant de pouvoir utiliser Cortana.Les 'third party skills' (compétences tierces) seront également supprimées. Il s'agit là d'applis téléchargeables pour Cortana et développées par des acteurs tiers: un système qui s'est avéré populaire par exemple chez le concurrent Alexa, mais beaucoup moins chez Microsoft. Tout semble donc indiquer que Microsoft effectue ainsi un pas en arrière et ne tentera plus de faire de Cortana un nouvel Alexa. C'est dans ce but que l'assistant était déployé vers quelques haut-parleurs et d'autres plates-formes, mais sans jamais réussir à surmonter l'assistant d'Amazon (et Google Assistant). Cortana va donc se replier vers des domaines de prédilection de Microsoft: le desktop et les suites bureautiques. C'est ce qui ressort aussi de l'annonce de l'éviction de Cortana du Microsoft Launcher dans Android et ce, à partir de fin avril. Les changements au client desktop de Cortana seront automatiquement exécutés dans la prochaine mise à jour pour Windows 10, d'abord aux Etats-Unis, puis dans le reste du monde.