Comme l'indique le géant de la technologie dans un article de blog, Microsoft adapte sa stratégie de vente et se lance résolument sur le Web. La plupart des boutiques Microsoft ont été fermées durant un certain temps en raison de la crise du coronavirus et ne rouvriront donc plus leurs portes.

Cette fermeture a surtout des répercussions aux États-Unis, où l'entreprise possédait la grande majorité de ses boutiques. Il en existe 6 autres dans le monde, dont une en Europe, à Londres. Les "Microsoft Stores" ont fait leur apparition en 2009, plus ou moins en réponse aux Mac Stores, où les utilisateurs pouvaient tester les appareils et obtenir de l'aide en cas de problèmes techniques. Notons que Microsoft a aussi organisé des ateliers dans ses boutiques.

En plus des "Microsoft Stores", le géant technologique dispose de plusieurs Experience Centers où ses partenaires peuvent participer à des démonstrations. Ceux de Londres, New York, Sydney et Redmond (le siège social) demeurent ouverts. Le personnel des boutiques se verra attribuer une nouvelle fonction au sein de l'entreprise. Aucun licenciement ne serait donc à l'ordre du jour.

Comme l'indique le géant de la technologie dans un article de blog, Microsoft adapte sa stratégie de vente et se lance résolument sur le Web. La plupart des boutiques Microsoft ont été fermées durant un certain temps en raison de la crise du coronavirus et ne rouvriront donc plus leurs portes. Cette fermeture a surtout des répercussions aux États-Unis, où l'entreprise possédait la grande majorité de ses boutiques. Il en existe 6 autres dans le monde, dont une en Europe, à Londres. Les "Microsoft Stores" ont fait leur apparition en 2009, plus ou moins en réponse aux Mac Stores, où les utilisateurs pouvaient tester les appareils et obtenir de l'aide en cas de problèmes techniques. Notons que Microsoft a aussi organisé des ateliers dans ses boutiques. En plus des "Microsoft Stores", le géant technologique dispose de plusieurs Experience Centers où ses partenaires peuvent participer à des démonstrations. Ceux de Londres, New York, Sydney et Redmond (le siège social) demeurent ouverts. Le personnel des boutiques se verra attribuer une nouvelle fonction au sein de l'entreprise. Aucun licenciement ne serait donc à l'ordre du jour.