Microsoft est après Amazon, avec Amazon Web Services (AWS), le principal fournisseur mondial de services dans le nuage. Or la Commission européenne a à présent examiné à la loupe le comportement anti-concurrentiel prétendument suspect du géant et ce, suite à une plainte introduite par l'entreprise cloud française OVH, qui estime que la concurrence est lésée par les conditions des licences software de Microsoft. Selon OVH, il serait plus facile et plus avantageux de combiner les logiciels de Microsoft à son propre service cloud Azure.

'Moins bien réagi'

Brad Smith, vice-président de Microsoft, reconnaît dans un communiqué posté sur son blog que c'est en partie vrai. 'Nous ne trouvons pas que toutes ces affirmations sont fondées, mais certaines tiennent debout, et nous allons à coup sûr introduire rapidement des changements, afin d'y remédier', écrit-il.

Microsoft promet aux services cloud européens d'héberger plus aisément ses propres logiciels tels Windows et Office 265. Smith ajoute que Microsoft a ces dernières années accordé beaucoup d'attention à la lutte l'opposant à ses grands concurrents, mais qu'elle a moins bien réagi à l'impact sur les entreprises cloud de moindre envergure.

Microsoft est après Amazon, avec Amazon Web Services (AWS), le principal fournisseur mondial de services dans le nuage. Or la Commission européenne a à présent examiné à la loupe le comportement anti-concurrentiel prétendument suspect du géant et ce, suite à une plainte introduite par l'entreprise cloud française OVH, qui estime que la concurrence est lésée par les conditions des licences software de Microsoft. Selon OVH, il serait plus facile et plus avantageux de combiner les logiciels de Microsoft à son propre service cloud Azure.Brad Smith, vice-président de Microsoft, reconnaît dans un communiqué posté sur son blog que c'est en partie vrai. 'Nous ne trouvons pas que toutes ces affirmations sont fondées, mais certaines tiennent debout, et nous allons à coup sûr introduire rapidement des changements, afin d'y remédier', écrit-il.Microsoft promet aux services cloud européens d'héberger plus aisément ses propres logiciels tels Windows et Office 265. Smith ajoute que Microsoft a ces dernières années accordé beaucoup d'attention à la lutte l'opposant à ses grands concurrents, mais qu'elle a moins bien réagi à l'impact sur les entreprises cloud de moindre envergure.