Il s'agit des émojis 3D de Windows 11 et Microsoft Teams. Il y en a quelque 1.538 qui seront presque tous publiés sur Figma et Github, où vous pourrez en télécharger le code pour pouvoir vous-même les utiliser. Microsoft explique dans un communiqué qu'elle espère ainsi promouvoir plus de créativité et d'inclusion à propos des émojis.

Les créateurs pourront utiliser et retravailler les dessins colorés pour en faire des autocollants, les intégrer à d'autres oeuvres ou réaliser des ensembles personnels uniques d'émojis. Comme par exemple de nouvelles couleurs de peau ou expressions, voire des assortiments de fêtes auxquels on n'avait pas encore pensé chez Microsoft.

Microsoft
© Microsoft

Officiellement, Microsoft déclare avoir été inspirée par la tendance à plus de télétravail, ce qui fait qu'il importe de laisser plus amplement libre cours au langage corporel et aux expressions du visage dans la communication numérique. Cependant, il ne semble pas non plus exagéré d'écrire que le géant technologique s'est partiellement inspiré de services tels Discord et Slack, où beaucoup de serveurs autorisent depuis assez longtemps déjà le chargement et l'adaptation d'émojis uniques, propres à la culture de chacun d'eux.

Il s'agit des émojis 3D de Windows 11 et Microsoft Teams. Il y en a quelque 1.538 qui seront presque tous publiés sur Figma et Github, où vous pourrez en télécharger le code pour pouvoir vous-même les utiliser. Microsoft explique dans un communiqué qu'elle espère ainsi promouvoir plus de créativité et d'inclusion à propos des émojis.Les créateurs pourront utiliser et retravailler les dessins colorés pour en faire des autocollants, les intégrer à d'autres oeuvres ou réaliser des ensembles personnels uniques d'émojis. Comme par exemple de nouvelles couleurs de peau ou expressions, voire des assortiments de fêtes auxquels on n'avait pas encore pensé chez Microsoft.Officiellement, Microsoft déclare avoir été inspirée par la tendance à plus de télétravail, ce qui fait qu'il importe de laisser plus amplement libre cours au langage corporel et aux expressions du visage dans la communication numérique. Cependant, il ne semble pas non plus exagéré d'écrire que le géant technologique s'est partiellement inspiré de services tels Discord et Slack, où beaucoup de serveurs autorisent depuis assez longtemps déjà le chargement et l'adaptation d'émojis uniques, propres à la culture de chacun d'eux.