Microsoft réclame des congés de maternité payés à ses fournisseurs

31/08/18 à 14:13 - Mise à jour à 14:13

Les fournisseurs américains de Microsoft devront offrir à leur personnel des congés de maternité payés. S'ils n'obtempèrent pas, ils ne seront plus pris en considération pour un contrat. Cette condition sera appliquée au cours de l'année prochaine, a-t-on annoncé chez Microsoft hier jeudi.

Microsoft réclame des congés de maternité payés à ses fournisseurs

© Belga

Microsoft souhaite qu'en cas de maternité chez un membre de leur personnel, les fournisseurs lui versent durant au moins douze semaines un montant pouvant atteindre 1.000 dollars par semaine. Cette mesure s'appliquera aussi pour les gens qui adoptent un enfant. Selon Microsoft, cela ne pourra que profiter aux mamans, aux papas et aux enfants.

Aux Etats-Unis, le congé de maternité est nettement plus rare qu'en Belgique. En cas de maternité, seul un travailleur sur huit y reçoit une prime. Depuis 2015 déjà, Microsoft exige que ses fournisseurs accordent à leur personnel au moins quinze jours de congé payés par an. Cet arrangement est lui aussi assez exceptionnel aux Etats-Unis.

Début de cette année, Microsoft a également octroyé davantage de jours de congé de maternité à ses employés. Chez Microsoft Belgique par exemple, cette période est passée de quinze à vingt semaines pour les mamans, et de dix jours à six semaines pour les papas.

Nos partenaires