Microsoft propose 44,6 milliards de dollars pour Yahoo, soit 31 dollars par action, et va ainsi devenir un concurrent féroce pour Google. Un rachat d'une telle envergure n'est pas du tout dans la nature de Microsoft, mais la société devait saisir sa chance, puisque le cours boursier de Yahoo était descendu à un niveau incroyablement bas. L'entreprise avait émis de faibles prévisions pour 2008 et avait annoncé la suppression de 1.000 emplois. Terry Semel, son président, a également annoncé, hier, vouloir quitter le navire.

L'offre de Microsoft est de 62 pour cent supérieure au cours de clôture de Yahoo, hier jeudi. Aujourd'hui, l'action Yahoo a déjà progressé de plus de 50 pour cent. Par contre, Google a plongé encore un peu plus après l'annonce de cette nouvelle et après des résultats décevants.

Les analystes sont divisés à propos de la reprise. Les commentaires vont de 'fantastique pour les actionnaires de Yahoo' en passant par 'un prix honnête' jusqu'à 'trop cher pour une activité qui bat de l'aile'.

Cette année, Microsoft table sur un chiffre d'affaires de quelque 60 milliards de dollars. Yahoo a clôturé son exercice sur un chiffre d'affaires d'un peu moins de 7 milliards de dollars.

Microsoft propose 44,6 milliards de dollars pour Yahoo, soit 31 dollars par action, et va ainsi devenir un concurrent féroce pour Google. Un rachat d'une telle envergure n'est pas du tout dans la nature de Microsoft, mais la société devait saisir sa chance, puisque le cours boursier de Yahoo était descendu à un niveau incroyablement bas. L'entreprise avait émis de faibles prévisions pour 2008 et avait annoncé la suppression de 1.000 emplois. Terry Semel, son président, a également annoncé, hier, vouloir quitter le navire. L'offre de Microsoft est de 62 pour cent supérieure au cours de clôture de Yahoo, hier jeudi. Aujourd'hui, l'action Yahoo a déjà progressé de plus de 50 pour cent. Par contre, Google a plongé encore un peu plus après l'annonce de cette nouvelle et après des résultats décevants. Les analystes sont divisés à propos de la reprise. Les commentaires vont de 'fantastique pour les actionnaires de Yahoo' en passant par 'un prix honnête' jusqu'à 'trop cher pour une activité qui bat de l'aile'. Cette année, Microsoft table sur un chiffre d'affaires de quelque 60 milliards de dollars. Yahoo a clôturé son exercice sur un chiffre d'affaires d'un peu moins de 7 milliards de dollars.