Quiconque accepte actuellement sans broncher les tout derniers correctifs (patches), ne devrait plus connaître de difficultés. Le fait est que le problème est bien connu de Microsoft, mais l'entreprise n'aborde que maintenant et relativement discrètement les correctifs en question dans deux articles de sa base de connaissance. The Register les a découverts.

L'origine du problème réside dans le nouveau Vector Advanced Encryption Standard (VAES), un jeu d'instructions dont Microsoft a observé qu'il pouvait dans certains cas endommager des données et ce, tant sur Windows 11 que sur Server 2022.

Bitlocker et TLS au ralenti

Le problème généra un 'patch preview' le 24 mai et un correctif de sécurité général le 14 juin. Mais il en résulta un recul des performances au niveau de la vitesse de lecture/d'écriture des disques, spécifiquement chez les clients professionnels ou chez les utilisateurs de BitLocker ou TLS (spécialement les 'load balancers'). De manière générale, il s'agit d'actions basées sur la norme de cryptage AES, susceptibles d'être ainsi jusqu'à deux fois plus lentes et ce, même si ce n'est pas chez tout le monde.

Le problème fut ensuite résolu par un nouveau 'patch preview' sorti le 23 juin et par le correctif de sécurité du 12 juillet. The Register observa néanmoins qu'il y avait encore et toujours des difficultés. Quiconque installait le 'patch preview', était dans certains cas dans l'impossibilité d'utiliser le menu 'Démarrer' par exemple.

En résumé, les problèmes en question devraient être résolus à présent, si votre appareil est actualisé à la 'preview update' du 23 juin ou si vous avez installé la mise à jour finale du 12 juillet. Mais quiconque a connu des réductions de performances au début de cet été, en a sans doute entre-temps trouvé la cause.

Quiconque accepte actuellement sans broncher les tout derniers correctifs (patches), ne devrait plus connaître de difficultés. Le fait est que le problème est bien connu de Microsoft, mais l'entreprise n'aborde que maintenant et relativement discrètement les correctifs en question dans deux articles de sa base de connaissance. The Register les a découverts.L'origine du problème réside dans le nouveau Vector Advanced Encryption Standard (VAES), un jeu d'instructions dont Microsoft a observé qu'il pouvait dans certains cas endommager des données et ce, tant sur Windows 11 que sur Server 2022.Le problème généra un 'patch preview' le 24 mai et un correctif de sécurité général le 14 juin. Mais il en résulta un recul des performances au niveau de la vitesse de lecture/d'écriture des disques, spécifiquement chez les clients professionnels ou chez les utilisateurs de BitLocker ou TLS (spécialement les 'load balancers'). De manière générale, il s'agit d'actions basées sur la norme de cryptage AES, susceptibles d'être ainsi jusqu'à deux fois plus lentes et ce, même si ce n'est pas chez tout le monde.Le problème fut ensuite résolu par un nouveau 'patch preview' sorti le 23 juin et par le correctif de sécurité du 12 juillet. The Register observa néanmoins qu'il y avait encore et toujours des difficultés. Quiconque installait le 'patch preview', était dans certains cas dans l'impossibilité d'utiliser le menu 'Démarrer' par exemple.En résumé, les problèmes en question devraient être résolus à présent, si votre appareil est actualisé à la 'preview update' du 23 juin ou si vous avez installé la mise à jour finale du 12 juillet. Mais quiconque a connu des réductions de performances au début de cet été, en a sans doute entre-temps trouvé la cause.