Durant le premier trimestre de l'exercice fiscal 2021 de Microsoft, qui s'est clôturé le 30 septembre, l'entreprise a enregistré un chiffre d'affaires de 37,2 milliards de dollars, en hausse de 12 pour cent par rapport à la même période de l'année dernière. Le bénéfice d'exploitation s'est établi à 15,9 milliards de dollars (+25 pour cent) et le bénéfice net à 13,9 milliards de dollars (+30 pour cent).

Même si les activités 'cloud' de l'entreprise sont imbriquées dans quasiment chaque division de l'entreprise, celle-ci fait observer que sa gamme pour le nuage a représenté un chiffre d'affaires de 15,2 milliards de dollars, soit 31 pour cent de plus qu'il y a un an.

Si on considère les résultats par division, celle des 'productivity and business processes' ont enregistré 12,3 milliards de dollars, en hausse de 11 pour cent. Cela concerne notamment Office, Office 365, LinkedIn et Microsoft Dynamics.

La division 'intelligent cloud' a représenté 13 milliards de dollars, en progression de 20 pour cent. Elle couvre notamment les produits pour serveurs et les services purement 'cloud'.

Moins de PC

Seules quelques activités liées aux PC ont régressé. Il est cependant encore question d'un chiffre d'affaires total de 11,8 milliards de dollars, en hausse de six pour cent.

Microsoft signale entre autres que l'activité Windows OEM a reculé de cinq pour cent. Les licences OEM sont des versions de Windows pour (des fabricants de) nouveaux PC. Vu l'énorme part de marché de Windows, on peut en déduire que l'été dernier, au niveau mondial, moins de nouveaux PC ont été vendus qu'il y a un an.

Les produits commerciaux Windows & les services 'cloud' ont crû de treize pour cent. 'Xbox content & services' (jeux, 'Xbox game pass', etc.) ont fait trente pour cent de mieux, alors que les PC de Microsoft, les modèles Surface, ont progressé de 37 pour cent. Quant aux annonces sur les commandes de recherche (Bing), elles ont baissé de dix pour cent.

Durant le premier trimestre de l'exercice fiscal 2021 de Microsoft, qui s'est clôturé le 30 septembre, l'entreprise a enregistré un chiffre d'affaires de 37,2 milliards de dollars, en hausse de 12 pour cent par rapport à la même période de l'année dernière. Le bénéfice d'exploitation s'est établi à 15,9 milliards de dollars (+25 pour cent) et le bénéfice net à 13,9 milliards de dollars (+30 pour cent).Même si les activités 'cloud' de l'entreprise sont imbriquées dans quasiment chaque division de l'entreprise, celle-ci fait observer que sa gamme pour le nuage a représenté un chiffre d'affaires de 15,2 milliards de dollars, soit 31 pour cent de plus qu'il y a un an.Si on considère les résultats par division, celle des 'productivity and business processes' ont enregistré 12,3 milliards de dollars, en hausse de 11 pour cent. Cela concerne notamment Office, Office 365, LinkedIn et Microsoft Dynamics.La division 'intelligent cloud' a représenté 13 milliards de dollars, en progression de 20 pour cent. Elle couvre notamment les produits pour serveurs et les services purement 'cloud'.Seules quelques activités liées aux PC ont régressé. Il est cependant encore question d'un chiffre d'affaires total de 11,8 milliards de dollars, en hausse de six pour cent.Microsoft signale entre autres que l'activité Windows OEM a reculé de cinq pour cent. Les licences OEM sont des versions de Windows pour (des fabricants de) nouveaux PC. Vu l'énorme part de marché de Windows, on peut en déduire que l'été dernier, au niveau mondial, moins de nouveaux PC ont été vendus qu'il y a un an.Les produits commerciaux Windows & les services 'cloud' ont crû de treize pour cent. 'Xbox content & services' (jeux, 'Xbox game pass', etc.) ont fait trente pour cent de mieux, alors que les PC de Microsoft, les modèles Surface, ont progressé de 37 pour cent. Quant aux annonces sur les commandes de recherche (Bing), elles ont baissé de dix pour cent.