Le problème semble se situer au niveau de ce qu'on appelle les fichiers .ani dans Windows. Ceux-ci se chargent des curseurs animés (par exemple le passage d'une flèche en un sablier). Des cybercriminels seraient manifestement capables d'expédier un petit fichier .ani corrompu et d'inciter le destinataire à cliquer dessus pour lui permettre de pénétrer dans son ordinateur.Quasiment toutes les versions populaires de Windows sont ici visées: XP avec Service Pack 2, Vista, Windows 2000 avec Service Pack 4, Windows Server 2003, etc. Microsoft est au courant de la faille depuis décembre déjà, mais ce n'est qu'à présent qu'on relève la façon d'en abuser. Voilà qui explique le correctif d'urgence intermédiaire. En fait, ce n'est que mardi de la semaine prochaine qu'est prévu l'habituel 'Patch Tuesday'.Le correctif figure dans les mises à jour automatiques, mais si vous le souhaitez, vous obtiendrez davantage d'informations sur [http://www.microsoft.com/technet/security/Bulletin/MS07-017.mspx]

Le problème semble se situer au niveau de ce qu'on appelle les fichiers .ani dans Windows. Ceux-ci se chargent des curseurs animés (par exemple le passage d'une flèche en un sablier). Des cybercriminels seraient manifestement capables d'expédier un petit fichier .ani corrompu et d'inciter le destinataire à cliquer dessus pour lui permettre de pénétrer dans son ordinateur.Quasiment toutes les versions populaires de Windows sont ici visées: XP avec Service Pack 2, Vista, Windows 2000 avec Service Pack 4, Windows Server 2003, etc. Microsoft est au courant de la faille depuis décembre déjà, mais ce n'est qu'à présent qu'on relève la façon d'en abuser. Voilà qui explique le correctif d'urgence intermédiaire. En fait, ce n'est que mardi de la semaine prochaine qu'est prévu l'habituel 'Patch Tuesday'.Le correctif figure dans les mises à jour automatiques, mais si vous le souhaitez, vous obtiendrez davantage d'informations sur [http://www.microsoft.com/technet/security/Bulletin/MS07-017.mspx]