Le test de Microsoft fait en sorte que diverses Progressive Web Apps (PWA) se retrouvent dans Windows 10. Il semblait initialement que tel était le cas sur les versions Windows Insider uniquement, même si par la suite, des rapports font aussi état de ce phénomène sur des versions 'ordinaires' de Windows 10.

Il est question d'applis web dans Edge, qui peuvent se comporter comme des applis à part entière. Selon ZDNet, il s'agit de versions d'Excel, Outlook, Word et PowerPoint. Cela va pour l'instant de pair avec quelques bugs. Les applis apparaissent ainsi dans des programmes préinstallés, alors que dans la pratique, c'est plutôt une sorte d'extension pour Edge.

Mais le plus étonnant, c'est que les PWA sont ajoutées, sans avertir les utilisateurs qu'ils ont le choix de les refuser. Ce type d'appli n'est en soi pas extrêmement gênant pour le système d'exploitation, mais en tant qu'utilisateur, vous avez le droit de refuser ce genre de chose.

Le test de Microsoft fait en sorte que diverses Progressive Web Apps (PWA) se retrouvent dans Windows 10. Il semblait initialement que tel était le cas sur les versions Windows Insider uniquement, même si par la suite, des rapports font aussi état de ce phénomène sur des versions 'ordinaires' de Windows 10.Il est question d'applis web dans Edge, qui peuvent se comporter comme des applis à part entière. Selon ZDNet, il s'agit de versions d'Excel, Outlook, Word et PowerPoint. Cela va pour l'instant de pair avec quelques bugs. Les applis apparaissent ainsi dans des programmes préinstallés, alors que dans la pratique, c'est plutôt une sorte d'extension pour Edge.Mais le plus étonnant, c'est que les PWA sont ajoutées, sans avertir les utilisateurs qu'ils ont le choix de les refuser. Ce type d'appli n'est en soi pas extrêmement gênant pour le système d'exploitation, mais en tant qu'utilisateur, vous avez le droit de refuser ce genre de chose.