L'objectif est que l'intelligence artificielle puisse apprendre de nouvelles compétences et exécuter ainsi diverses tâches, tout comme l'homme. C'est ce que Microsoft et OpenAI appellent l'Intelligence Artificielle Générale. Actuellement, l'intelligence artificielle ne peut mener à bien qu'une seule tâche spécifique.

"La création de l'Intelligence Artificielle Générale deviendra une importante évolution technologique dans l'histoire de l'homme, car elle pourra définir le cours suivi par l'humanité. Il est cependant crucial que la technologie soit utilisée de manière sûre et que les avantages économiques qui en découleront, soient équitablement répartis", a déclaré le chef de projet, Sam Altman.

OpenAI a été créée en 2015 en grande pompe. C'est que parmi ses initiateurs, on retrouvait des personnalités de la Silicon Valley, telles Elon Musk (Tesla, SpaceX, PayPal) et Peter Thiel. Le Belge Pieter Abbeel a lui aussi travaillé jusque fin 2017 pour Open AI. Le groupe entend faire évoluer l'intelligence artificielle de manière telle qu'elle puisse rendre service à l'homme. Plus tôt cette année, OpenAI avait dévoilé un algorithme capable d'écrire par lui-même des phrases correctes, dont de fausses infos. C'est pourquoi OpenAI avait décidé de ne pas sortir ce générateur de texte, par crainte de possibles conséquences.