L'année dernière, le Computer Electronics Show (CES) s'était mué en une édition entièrement numérique en raison de la pandémie du corona, mais pour 2022, l'organisateur voulait en revenir à un événement physique. C'était cependant sans compter avec l'avis de toute une série de firmes technologiques. La crainte du variant omicron du COVID-19 incite en effet Microsoft, Google et Intel à se désister. Précédemment déjà, Amazon, Twitter, T-Mobile, Lenovo et Meta, la société-mère de Facebook, avaient annoncé qu'elles ne seraient pas présentes physiquement. Toute une série de plus petites entreprises technologiques et de sociétés de médias n'y participeront pas non plus.

L'organisateur du CES insiste de son côté sur le fait que l'événement aura bien lieu comme convenu. Le salon débutera le 5 janvier. CTA, l'organisateur du salon électronique, déclare par la voie d'un communiqué de presse que plus de deux mille entreprises veulent encore et toujours être présentes à Las Vegas et que des milliers de visiteurs se sont enregistrés. Parmi les entreprises désireuses d'être représentées sur place, on dénombre notamment Sony, Qualcomm, Samsung et LG.

L'année dernière, le Computer Electronics Show (CES) s'était mué en une édition entièrement numérique en raison de la pandémie du corona, mais pour 2022, l'organisateur voulait en revenir à un événement physique. C'était cependant sans compter avec l'avis de toute une série de firmes technologiques. La crainte du variant omicron du COVID-19 incite en effet Microsoft, Google et Intel à se désister. Précédemment déjà, Amazon, Twitter, T-Mobile, Lenovo et Meta, la société-mère de Facebook, avaient annoncé qu'elles ne seraient pas présentes physiquement. Toute une série de plus petites entreprises technologiques et de sociétés de médias n'y participeront pas non plus.L'organisateur du CES insiste de son côté sur le fait que l'événement aura bien lieu comme convenu. Le salon débutera le 5 janvier. CTA, l'organisateur du salon électronique, déclare par la voie d'un communiqué de presse que plus de deux mille entreprises veulent encore et toujours être présentes à Las Vegas et que des milliers de visiteurs se sont enregistrés. Parmi les entreprises désireuses d'être représentées sur place, on dénombre notamment Sony, Qualcomm, Samsung et LG.