C'est en novembre 2021 que Microsoft initia son programme d'investissement pluriannuel Digital AmBEtion destiné à accélérer la transformation numérique des secteurs privé et public dans notre pays. Avec ce projet, l'entreprise entend amplifier auprès des employés belges les compétences requises dans le domaine de la protection et de la confidentialité des données notamment. En collaborant avec MolenGeek, ces compétences peuvent aussi être libérées 'dans une communauté sous-représentée, mais qui met tout en oeuvre pour réduire la fracture en matière de compétences numériques', déclarent les initiateurs.

Attirer tout le monde vers le projet

'Le monde entier est en train d'évoluer rapidement vers une société numérique et orientée vers les données. La Belgique doit dès lors saisir chaque possibilité qui lui est offerte de rester à la pointe de cette évolution', déclare Didier Ongena, General Manager de Microsoft Belux. 'Avec MolenGeek, nous avons à présent trouvé un partenaire qui nous permet d'attirer tout le monde vers ce projet. Nous amenons ainsi des compétences cruciales à la portée d'une communauté qui éprouve des difficultés depuis assez longtemps déjà à garder le rythme élevé de l'innovation technologique. D'un seul coup, nous offrons de nouvelles opportunités à ces personnes et amplifions le volume des talents pour les employeurs qui recherchent des collaborateurs capables de guider leur organisation à travers cette transition.'

MolenGeek a déjà acquis une solide réputation en tant qu'initiative louée au niveau international de proposer des compétences technologiques à des jeunes de tous horizons. Cela se passe dans le coeur même de Molenbeek, un endroit caractérisé par l'un des taux les plus élevés de chômage parmi les jeunes de toute la Belgique. Il y a quelques semaines, MolenGeek fut encore qualifiée dans la Stanford Social Innovation Review de meilleure pratique générant l'inclusion technologique au sein de communautés accusant du retard.

Trajet vers l'emploi

Conjointement avec Microsoft, MolenGeek élaborera durant l'été un programme de formation et de certification sur le thème de la cybersécurité, à la mesure du profil spécifique des personnes vivant au sein de la communauté locale. Il est question non seulement de former des gens, mais aussi de créer un trajet menant à l'emploi.

Les candidats intéressés pourront s'inscrire à partir de septembre. Dans un premier temps, Microsoft et MolenGeek misent sur 150 personnes, dont soixante décrocheraient toutes les certifications Microsoft exigées. 'Il s'agit d'un programme-pilote, mais pas du tout d'un projet unique. Notre ambition est d'en faire un trajet de formation structurel de longue durée', insistent les initiateurs.

L'initiative a aussi attiré l'attention de Petra De Sutter, vice-première ministre fédérale et ministre des télécommunications. 'L'inclusion numérique forme le fondement de ce projet, ce qui me tient particulièrement à coeur. L'une de mes priorités en tant que ministre est justement de veiller à ce que personne n'accuse du retard dans le monde numérique', a-t-elle déclaré.

C'est en novembre 2021 que Microsoft initia son programme d'investissement pluriannuel Digital AmBEtion destiné à accélérer la transformation numérique des secteurs privé et public dans notre pays. Avec ce projet, l'entreprise entend amplifier auprès des employés belges les compétences requises dans le domaine de la protection et de la confidentialité des données notamment. En collaborant avec MolenGeek, ces compétences peuvent aussi être libérées 'dans une communauté sous-représentée, mais qui met tout en oeuvre pour réduire la fracture en matière de compétences numériques', déclarent les initiateurs.'Le monde entier est en train d'évoluer rapidement vers une société numérique et orientée vers les données. La Belgique doit dès lors saisir chaque possibilité qui lui est offerte de rester à la pointe de cette évolution', déclare Didier Ongena, General Manager de Microsoft Belux. 'Avec MolenGeek, nous avons à présent trouvé un partenaire qui nous permet d'attirer tout le monde vers ce projet. Nous amenons ainsi des compétences cruciales à la portée d'une communauté qui éprouve des difficultés depuis assez longtemps déjà à garder le rythme élevé de l'innovation technologique. D'un seul coup, nous offrons de nouvelles opportunités à ces personnes et amplifions le volume des talents pour les employeurs qui recherchent des collaborateurs capables de guider leur organisation à travers cette transition.'MolenGeek a déjà acquis une solide réputation en tant qu'initiative louée au niveau international de proposer des compétences technologiques à des jeunes de tous horizons. Cela se passe dans le coeur même de Molenbeek, un endroit caractérisé par l'un des taux les plus élevés de chômage parmi les jeunes de toute la Belgique. Il y a quelques semaines, MolenGeek fut encore qualifiée dans la Stanford Social Innovation Review de meilleure pratique générant l'inclusion technologique au sein de communautés accusant du retard.Conjointement avec Microsoft, MolenGeek élaborera durant l'été un programme de formation et de certification sur le thème de la cybersécurité, à la mesure du profil spécifique des personnes vivant au sein de la communauté locale. Il est question non seulement de former des gens, mais aussi de créer un trajet menant à l'emploi.Les candidats intéressés pourront s'inscrire à partir de septembre. Dans un premier temps, Microsoft et MolenGeek misent sur 150 personnes, dont soixante décrocheraient toutes les certifications Microsoft exigées. 'Il s'agit d'un programme-pilote, mais pas du tout d'un projet unique. Notre ambition est d'en faire un trajet de formation structurel de longue durée', insistent les initiateurs.L'initiative a aussi attiré l'attention de Petra De Sutter, vice-première ministre fédérale et ministre des télécommunications. 'L'inclusion numérique forme le fondement de ce projet, ce qui me tient particulièrement à coeur. L'une de mes priorités en tant que ministre est justement de veiller à ce que personne n'accuse du retard dans le monde numérique', a-t-elle déclaré.