Le projet est l'oeuvre de Facebook, de Microsoft et de l'entreprise télécom Telxius. Il a duré un peu moins de deux ans, ce qui est trois fois plus rapide que des projets comparables avec des câbles sous-marins, à en croire Microsoft. Le but est que Facebook et Microsoft exploitent la plus grande capacité de la connexion. La bande passante restante sera disponible pour d'autres acteurs.

Le câble part de Virginia Beach en Virginie et aboutit à Bilbao en Espagne. Les chiffres de la nouvelle connexion sont impressionnants: Marea, telle que la connexion s'appelle, se compose d'un câble de 6.600 kilomètres de longueur, pesant 4,65 millions de kilos et déployé à plus de 5.000 mètres sous le niveau de l'océan.

La connexion suit un trajet similaire à d'autres câbles sous-marins déployés entre l'Europe et les Etats-Unis, tout en en étant physiquement séparée. Voilà qui devrait assurer une meilleure redondance en cas de catastrophes naturelles ou d'autres incidents.

Le choix de la Virginie était évident, parce que cet état est l'un des principaux concentrateurs de centres de données au monde. Du côté de Bilbao, Marea est relié à des concentrateurs de réseaux européens, mais aussi africains et du Moyen-Orient.

Le projet est l'oeuvre de Facebook, de Microsoft et de l'entreprise télécom Telxius. Il a duré un peu moins de deux ans, ce qui est trois fois plus rapide que des projets comparables avec des câbles sous-marins, à en croire Microsoft. Le but est que Facebook et Microsoft exploitent la plus grande capacité de la connexion. La bande passante restante sera disponible pour d'autres acteurs.Le câble part de Virginia Beach en Virginie et aboutit à Bilbao en Espagne. Les chiffres de la nouvelle connexion sont impressionnants: Marea, telle que la connexion s'appelle, se compose d'un câble de 6.600 kilomètres de longueur, pesant 4,65 millions de kilos et déployé à plus de 5.000 mètres sous le niveau de l'océan. La connexion suit un trajet similaire à d'autres câbles sous-marins déployés entre l'Europe et les Etats-Unis, tout en en étant physiquement séparée. Voilà qui devrait assurer une meilleure redondance en cas de catastrophes naturelles ou d'autres incidents.Le choix de la Virginie était évident, parce que cet état est l'un des principaux concentrateurs de centres de données au monde. Du côté de Bilbao, Marea est relié à des concentrateurs de réseaux européens, mais aussi africains et du Moyen-Orient.