Le nouveau Tyre Damage Monitoring System est avant tout destiné aux dégâts de pneus qui ne sont pas visibles sans une inspection manuelle poussée, mais qui sont toutefois susceptibles de survenir à tout moment. Le système, qui surveille les pneus en permanence, fonctionne via la plateforme pour véhicules connectés de Microsoft (MCVP) avec les données des capteurs existants du matériel déjà installé. Il utilise des algorithmes afin de détecter les événements qui peuvent avoir une incidence sur la bande de roulement et la carcasse du pneu. Le conducteur est immédiatement averti d'un potentiel danger par des notifications sur le tableau de bord.

Localisation de trous

Parmi les avantages intéressants, ajoutons que le système de surveillance des dégâts de pneus indique également quand et où le problème est survenu. Les instances en charge de l'entretien des routes peuvent ainsi disposer de plus d'informations sur l'état de l'infrastructure, notamment grâce à une localisation précise des trous et autres dangers. À l'avenir, Bridgestone affirme que les véhicules autonomes pourront même se transmettre ces informations et les enregistrer dans le cloud.

Pour l'heure, le nouveau système est disponible pour tous les constructeurs de véhicules qui utilisent la plateforme pour véhicules connectés de Microsoft. Cette plateforme horizontale liée au cloud permet d'élaborer différentes solutions pour le client, comme l'infodivertissement dans le véhicule, la navigation avancée, la conduite autonome, la télématique et les services de prévision, ainsi que les mises à jour OTA. La technologie est employable à l'échelle mondiale via la plateforme Azure de Microsoft.

D'après les concepteurs, il n'existe actuellement pas de système de surveillance comparable sur le marché, et vous ne devez pas d'abord installer de matériel supplémentaire.

Le Tyre Damage Monitoring System de Bridgestone et Microsoft., Bridgestone
Le Tyre Damage Monitoring System de Bridgestone et Microsoft. © Bridgestone
Le nouveau Tyre Damage Monitoring System est avant tout destiné aux dégâts de pneus qui ne sont pas visibles sans une inspection manuelle poussée, mais qui sont toutefois susceptibles de survenir à tout moment. Le système, qui surveille les pneus en permanence, fonctionne via la plateforme pour véhicules connectés de Microsoft (MCVP) avec les données des capteurs existants du matériel déjà installé. Il utilise des algorithmes afin de détecter les événements qui peuvent avoir une incidence sur la bande de roulement et la carcasse du pneu. Le conducteur est immédiatement averti d'un potentiel danger par des notifications sur le tableau de bord.Parmi les avantages intéressants, ajoutons que le système de surveillance des dégâts de pneus indique également quand et où le problème est survenu. Les instances en charge de l'entretien des routes peuvent ainsi disposer de plus d'informations sur l'état de l'infrastructure, notamment grâce à une localisation précise des trous et autres dangers. À l'avenir, Bridgestone affirme que les véhicules autonomes pourront même se transmettre ces informations et les enregistrer dans le cloud.Pour l'heure, le nouveau système est disponible pour tous les constructeurs de véhicules qui utilisent la plateforme pour véhicules connectés de Microsoft. Cette plateforme horizontale liée au cloud permet d'élaborer différentes solutions pour le client, comme l'infodivertissement dans le véhicule, la navigation avancée, la conduite autonome, la télématique et les services de prévision, ainsi que les mises à jour OTA. La technologie est employable à l'échelle mondiale via la plateforme Azure de Microsoft.D'après les concepteurs, il n'existe actuellement pas de système de surveillance comparable sur le marché, et vous ne devez pas d'abord installer de matériel supplémentaire.