Les chiffres se sont enfoncés profondément dans le rouge suite à l'amortissement effectué par l'entreprise sur la division Nokia. Entre avril et juin, Microsoft a essuyé une perte de 3,2 milliards de dollars (quelque 2,9 milliards d'euros). Pour le quatrième trimestre de l'exercice en cours, le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 22,2 milliards de dollars contre 23,4 milliards de dollars un an plus tôt.

Cette perte importante résulte d'abord de l'accord Nokia décevant. La croissance espérée des ventes de smartphones Lumia intégrant Windows Phone comme système d'exploitation ne s'est en effet pas vérifiée. Microsoft s'est à présent vu contrainte d'amortir en tout quasiment 7,6 milliards de dollars sur cette division. Il y a deux semaines encore, Microsoft avait annoncé vouloir supprimer jusqu'à 7.800 emplois dans cette division qui produit GSM et smartphones.

Source: Belga