Filippo travaillait depuis plus de deux ans chez Apple, mais il est depuis 1996 déjà actif comme développeur de puces. Précédemment, il oeuvra chez AMD et Arm. Selon les sources de l'agence Bloomberg, il rallierait à présent Microsoft.

Formellement, aucune des deux entreprises ne fait de commentaires à propos de son passage de l'une à l'autre. Mais il est généralement admis qu'avec l'arrivée de Filippo, Microsoft entend opter plus rapidement pour un auto-développement de puces pour ses centres de données Azure.

On assiste pour l'instant à une tendance par laquelle des acteurs technologiques en vue mettent au point leurs propres puces, spécifiquement pour leurs centres de données, les voitures électriques ou les applications AI. Fin 2020, l'agence de presse Reuters apprenait de source sûre que Microsoft voulait agir ainsi pour ses solutions dans le nuage et ses ordinateurs Surface.

C'est la deuxième fois en peu de temps qu'un collaborateur-clé dans le développement de puces quitte Apple. La semaine dernière en effet, on apprenait que Jeff Wilcox, l'une des plaques tournantes d'Apple Silicon, l'infrastructure des puces d'Apple, retournait chez Intel.

Filippo travaillait depuis plus de deux ans chez Apple, mais il est depuis 1996 déjà actif comme développeur de puces. Précédemment, il oeuvra chez AMD et Arm. Selon les sources de l'agence Bloomberg, il rallierait à présent Microsoft.Formellement, aucune des deux entreprises ne fait de commentaires à propos de son passage de l'une à l'autre. Mais il est généralement admis qu'avec l'arrivée de Filippo, Microsoft entend opter plus rapidement pour un auto-développement de puces pour ses centres de données Azure.On assiste pour l'instant à une tendance par laquelle des acteurs technologiques en vue mettent au point leurs propres puces, spécifiquement pour leurs centres de données, les voitures électriques ou les applications AI. Fin 2020, l'agence de presse Reuters apprenait de source sûre que Microsoft voulait agir ainsi pour ses solutions dans le nuage et ses ordinateurs Surface.C'est la deuxième fois en peu de temps qu'un collaborateur-clé dans le développement de puces quitte Apple. La semaine dernière en effet, on apprenait que Jeff Wilcox, l'une des plaques tournantes d'Apple Silicon, l'infrastructure des puces d'Apple, retournait chez Intel.