C'est bien connu et même frustrant pour d'aucuns: Microsoft déploie Windows 10 par phases, et cela s'applique aussi pour les mises à niveau. Il existait cependant une solution pour quiconque ne pouvait patienter jusqu'à l'arrivée de la mise à niveau de novembre. Gabriel Aul, directeur général ingénierie de la division des systèmes d'exploitation de Microsoft, avait en personne conseillé dans un tweet aux impatients d'utiliser le Media Creation Tool de Microsoft. Le fichier .iso téléchargeable au moyen de cet outil permettait de rafraîchir directement tout PC Windows 10.

Plus possible de créer un fichier .iso

Via le Media Creation Tool, il n'est toutefois à présent plus possible de créer un fichier .iso avec la version actuelle de Windows 10. Les fichiers que Microsoft propose via cet outil, ne sont autres que ceux que l'entreprise avait sortis le 29 juillet dernier. Les fichiers faisant partie de Windows 1511, la mise à niveau de novembre, manquent à l'appel.

Microsoft n'a pas donné de raison expliquant la suppression de la mise à niveau de novembre des fichiers susceptibles d'être téléchargés avec le Media Creation Tool. L'entreprise n'a même pas émis d'avertissement, ce qui est étonnant en soi. Dans le passé, Microsoft a en effet toujours affirmé que pour toute mise à niveau, elle mettrait à disposition un fichier .iso. Aux revendeurs, Microsoft a bel et bien signalé que les futures installations se feraient via Windows Upgrade.

Conséquences négatives

Le fait qu'aucune version actuelle de Windows 10 ne peut être téléchargée sous la forme d'un fichier .iso a plusieurs conséquences négatives, en plus de devoir attendre que Microsoft propose la mise à niveau. Quiconque télécharge Windows 10 maintenant, doit d'abord installer la version du 29 juillet, mais aussi celle du 12 novembre. Cela représente donc deux téléchargements de 3 giga-octets chacun. Entre ces deux étapes, l'utilisateur est contraint d'encore patienter un mois, du fait que le migrant dispose d'un mois de réflexion. De toute évidence, la mise à jour rend impossible le retour à Windows 7. Quiconque possède dès à présent divers appareils tournant sur Windows 10, n'est en outre pas prêt à les mettre à niveau avec une clé USB ou un DVD. Chaque appareil devra parcourir séparément la routine Windows Update.

Source: Automatiseringgids

C'est bien connu et même frustrant pour d'aucuns: Microsoft déploie Windows 10 par phases, et cela s'applique aussi pour les mises à niveau. Il existait cependant une solution pour quiconque ne pouvait patienter jusqu'à l'arrivée de la mise à niveau de novembre. Gabriel Aul, directeur général ingénierie de la division des systèmes d'exploitation de Microsoft, avait en personne conseillé dans un tweet aux impatients d'utiliser le Media Creation Tool de Microsoft. Le fichier .iso téléchargeable au moyen de cet outil permettait de rafraîchir directement tout PC Windows 10.Plus possible de créer un fichier .isoVia le Media Creation Tool, il n'est toutefois à présent plus possible de créer un fichier .iso avec la version actuelle de Windows 10. Les fichiers que Microsoft propose via cet outil, ne sont autres que ceux que l'entreprise avait sortis le 29 juillet dernier. Les fichiers faisant partie de Windows 1511, la mise à niveau de novembre, manquent à l'appel.Microsoft n'a pas donné de raison expliquant la suppression de la mise à niveau de novembre des fichiers susceptibles d'être téléchargés avec le Media Creation Tool. L'entreprise n'a même pas émis d'avertissement, ce qui est étonnant en soi. Dans le passé, Microsoft a en effet toujours affirmé que pour toute mise à niveau, elle mettrait à disposition un fichier .iso. Aux revendeurs, Microsoft a bel et bien signalé que les futures installations se feraient via Windows Upgrade.Conséquences négativesLe fait qu'aucune version actuelle de Windows 10 ne peut être téléchargée sous la forme d'un fichier .iso a plusieurs conséquences négatives, en plus de devoir attendre que Microsoft propose la mise à niveau. Quiconque télécharge Windows 10 maintenant, doit d'abord installer la version du 29 juillet, mais aussi celle du 12 novembre. Cela représente donc deux téléchargements de 3 giga-octets chacun. Entre ces deux étapes, l'utilisateur est contraint d'encore patienter un mois, du fait que le migrant dispose d'un mois de réflexion. De toute évidence, la mise à jour rend impossible le retour à Windows 7. Quiconque possède dès à présent divers appareils tournant sur Windows 10, n'est en outre pas prêt à les mettre à niveau avec une clé USB ou un DVD. Chaque appareil devra parcourir séparément la routine Windows Update.Source: Automatiseringgids