Des pirates opérant de Chine, selon la société américaine, ont profité de vulnérabilités dans le logiciel pour s'en prendre à différentes instances américaines, des chercheurs, des avocats et des ONG. Ils seraient parvenus à s'immiscer dans les comptes e-mails et à y placer un logiciel malveillant.

Concernant les mises à jour préparées par Microsoft, il reviendra au client de les installer. Selon des experts en informatique, quelque 250.000 systèmes dans le monde auraient été touchés par cette cyberattaque.

Des pirates opérant de Chine, selon la société américaine, ont profité de vulnérabilités dans le logiciel pour s'en prendre à différentes instances américaines, des chercheurs, des avocats et des ONG. Ils seraient parvenus à s'immiscer dans les comptes e-mails et à y placer un logiciel malveillant.Concernant les mises à jour préparées par Microsoft, il reviendra au client de les installer. Selon des experts en informatique, quelque 250.000 systèmes dans le monde auraient été touchés par cette cyberattaque.