Verwaerde dirige Easynet depuis septembre 2014, mais travaille depuis 2011 déjà pour l'opérateur de réseaux. Avant cela, il fut actif en tant que directeur des ventes chez T-Systems, la division intégration de Deutsche Telekom, Tree Associates et Pendax International. Jan Dezutter, qui était jusqu'à présent à la tête d'Interoute, va désormais prendre en charge les ventes d'Interoute (et donc aussi d'Easynet).

Easynet a été rachetée en septembre pour un montant de 402 millions de livres britanniques (550 millions d'euros). Le duo cible à présent au niveau international un chiffre d'affaires conjoint de 700 millions d'euros. En Belgique, Easynet a enregistré, d'après les données officielles les plus récentes (2013), un chiffre d'affaires de 16,5 millions d'euros. Cette même année, Interoute a réalisé pour sa part un chiffre d'affaires de 34 millions d'euros environ. 65 à 70 personnes y sont occupées pour l'instant. A terme, le marque Easynet va disparaître.

Verwaerde dirige Easynet depuis septembre 2014, mais travaille depuis 2011 déjà pour l'opérateur de réseaux. Avant cela, il fut actif en tant que directeur des ventes chez T-Systems, la division intégration de Deutsche Telekom, Tree Associates et Pendax International. Jan Dezutter, qui était jusqu'à présent à la tête d'Interoute, va désormais prendre en charge les ventes d'Interoute (et donc aussi d'Easynet). Easynet a été rachetée en septembre pour un montant de 402 millions de livres britanniques (550 millions d'euros). Le duo cible à présent au niveau international un chiffre d'affaires conjoint de 700 millions d'euros. En Belgique, Easynet a enregistré, d'après les données officielles les plus récentes (2013), un chiffre d'affaires de 16,5 millions d'euros. Cette même année, Interoute a réalisé pour sa part un chiffre d'affaires de 34 millions d'euros environ. 65 à 70 personnes y sont occupées pour l'instant. A terme, le marque Easynet va disparaître.