L'enquête qui a servi de base à cette décision, n'était pas correcte, selon le juge. Le contrôleur doit donc de nouveau se pencher sur le rachat. Meta, à l'époque encore Facebook, avait annoncé en 2020 vouloir racheter le site de GIF Giphy. Le régulateur du marché britannique, la Consumer and Markets Authority (CMA), estima cependant que le rachat par Meta porterait atteinte à la saine concurrence entre les plates-formes de médias sociaux. La CMA indiqua aussi qu'en raison du rachat, Giphy ne pouvait devenir un concurrent sur le marché publicitaire et jugea par conséquent que Meta devait revendre la plate-forme.

'Une enquête pas correcte'

Meta n'accepta toutefois pas la décision et fit appel de la revente forcée de la plate-forme. Le Competition Appeal Tribunal donne à présent raison à Meta et prétend que l'enquête effectuée par le régulateur du marché n'était pas correcte. C'est ainsi que le contrôleur aurait utilisé certaines informations fallacieuses. Certains éléments auraient également été déformés. Le tribunal annule par conséquent la précédente décision de la CMA. Le contrôleur a déjà annoncé vouloir revoir sa décision à propos du rachat de Giphy. Le régulateur estime pouvoir présenter un nouveau jugement dans les trois prochains mois.

L'enquête qui a servi de base à cette décision, n'était pas correcte, selon le juge. Le contrôleur doit donc de nouveau se pencher sur le rachat. Meta, à l'époque encore Facebook, avait annoncé en 2020 vouloir racheter le site de GIF Giphy. Le régulateur du marché britannique, la Consumer and Markets Authority (CMA), estima cependant que le rachat par Meta porterait atteinte à la saine concurrence entre les plates-formes de médias sociaux. La CMA indiqua aussi qu'en raison du rachat, Giphy ne pouvait devenir un concurrent sur le marché publicitaire et jugea par conséquent que Meta devait revendre la plate-forme.Meta n'accepta toutefois pas la décision et fit appel de la revente forcée de la plate-forme. Le Competition Appeal Tribunal donne à présent raison à Meta et prétend que l'enquête effectuée par le régulateur du marché n'était pas correcte. C'est ainsi que le contrôleur aurait utilisé certaines informations fallacieuses. Certains éléments auraient également été déformés. Le tribunal annule par conséquent la précédente décision de la CMA. Le contrôleur a déjà annoncé vouloir revoir sa décision à propos du rachat de Giphy. Le régulateur estime pouvoir présenter un nouveau jugement dans les trois prochains mois.