La société-mère de Facebook, Meta, a trouvé un arrangement dans un procès de groupe lié au scandale Cambridge Analytica. Ce procès impliquait tant le CEO Mark Zuckerberg que l'ex-COO Sheryl Sandberg et l'actuel COO Javier Olivan. Ils devaient venir témoigner le mois prochain. Meta ne cite pas le montant versé pour clôturer cette affaire.

Publicités à caractère politique

Le scandale des données Cambridge Analytica avait été divulgué en 2018 par les médias. L'agence de marketing Cambridge Analytica avait en 2015 par le biais notamment de quiz musicaux sur Facebook collecté des données d'utilisateurs et de leurs amis dans le but de les profiler politiquement. Facebook aurait ainsi obtenu 87 millions de profils et les aurait utilisés entre autres pour la campagne électorale de Donald Trump en 2016 et en préambule au referendum sur le Brexit.

Meta avait précédemment déjà payé une amende de cinq milliards de dollars à la Federal Trade Commission américaine dans le cadre d'un arrangement de confidentialité conclu avec le régulateur en la matière. L'affaire qui a abouti à un arrangement cette semaine, concerne un procès de groupe intenté au nom d'une série d'utilisateurs américains de Facebook.

La société-mère de Facebook, Meta, a trouvé un arrangement dans un procès de groupe lié au scandale Cambridge Analytica. Ce procès impliquait tant le CEO Mark Zuckerberg que l'ex-COO Sheryl Sandberg et l'actuel COO Javier Olivan. Ils devaient venir témoigner le mois prochain. Meta ne cite pas le montant versé pour clôturer cette affaire.Le scandale des données Cambridge Analytica avait été divulgué en 2018 par les médias. L'agence de marketing Cambridge Analytica avait en 2015 par le biais notamment de quiz musicaux sur Facebook collecté des données d'utilisateurs et de leurs amis dans le but de les profiler politiquement. Facebook aurait ainsi obtenu 87 millions de profils et les aurait utilisés entre autres pour la campagne électorale de Donald Trump en 2016 et en préambule au referendum sur le Brexit.Meta avait précédemment déjà payé une amende de cinq milliards de dollars à la Federal Trade Commission américaine dans le cadre d'un arrangement de confidentialité conclu avec le régulateur en la matière. L'affaire qui a abouti à un arrangement cette semaine, concerne un procès de groupe intenté au nom d'une série d'utilisateurs américains de Facebook.