Voilà ce qu'annonce Roskomnadzor sur son site web. Le contrôleur demande au juge de se prononcer sur une éventuelle amende à infliger à Twitter et Facebook. Il est question d'un montant oscillant entre 1 et 6 millions de roubles (de 14.000 à 85.000 euros après conversion).

Le contrôleur russe avait prévenu il y a un an déjà qu'il allait prendre des 'mesures administratives' à l'encontre de Twitter et de Facebook. En avril, on avait appris qu'il s'agirait d'une amende de 3.000 roubles (41 euros).

Précédemment, Roskomnadzor avait aussi tapé sur les doigts de LinkedIn pour avoir stocké les données d'utilisateurs russes en dehors de la Russie. Le contrôleur appliqua à l'époque un blocus de LinkedIn. Il est possible que l'amende en passe d'être à présent infligée à Twitter et à Facebook génère à terme aussi un blocus comparable.

En collaboration avec Dutch IT-Channel.

Voilà ce qu'annonce Roskomnadzor sur son site web. Le contrôleur demande au juge de se prononcer sur une éventuelle amende à infliger à Twitter et Facebook. Il est question d'un montant oscillant entre 1 et 6 millions de roubles (de 14.000 à 85.000 euros après conversion). Le contrôleur russe avait prévenu il y a un an déjà qu'il allait prendre des 'mesures administratives' à l'encontre de Twitter et de Facebook. En avril, on avait appris qu'il s'agirait d'une amende de 3.000 roubles (41 euros).Précédemment, Roskomnadzor avait aussi tapé sur les doigts de LinkedIn pour avoir stocké les données d'utilisateurs russes en dehors de la Russie. Le contrôleur appliqua à l'époque un blocus de LinkedIn. Il est possible que l'amende en passe d'être à présent infligée à Twitter et à Facebook génère à terme aussi un blocus comparable.En collaboration avec Dutch IT-Channel.