Au premier trimestre, son chiffre d'affaires a bondi de 18% par rapport au premier trimestre 2021, à 184,1 millions d'euros, son résultat d'exploitation (ebit) ayant lui progressé de 44% pour atteindre 49,9 millions d'euros. Son bénéfice net atteint 48,6 millions d'euros, ou 1,20 euro par action, en forte hausse de 75% sur un an.

"Les résultats du premier trimestre ont été influencés favorablement par la croissance du nombre de semi-conducteurs dans les véhicules, le mix de produits, les prix de vente et les effets de change. Ces solides résultats doivent donc être interprétés avec prudence. Les effets bénéfiques devraient être compensés dans le futur par des pressions inflationnistes et des dépenses de R&D supplémentaires", souligne avec prudence le CEO de l'entreprise cotée, Marc Biron.

Melexis s'attend à ce que son chiffre d'affaires se situe autour de 200 millions d'euros au deuxième trimestre et table désormais sur une croissance de ses ventes entre 18% et 23% pour l'ensemble de l'année 2022.

Au premier trimestre, son chiffre d'affaires a bondi de 18% par rapport au premier trimestre 2021, à 184,1 millions d'euros, son résultat d'exploitation (ebit) ayant lui progressé de 44% pour atteindre 49,9 millions d'euros. Son bénéfice net atteint 48,6 millions d'euros, ou 1,20 euro par action, en forte hausse de 75% sur un an."Les résultats du premier trimestre ont été influencés favorablement par la croissance du nombre de semi-conducteurs dans les véhicules, le mix de produits, les prix de vente et les effets de change. Ces solides résultats doivent donc être interprétés avec prudence. Les effets bénéfiques devraient être compensés dans le futur par des pressions inflationnistes et des dépenses de R&D supplémentaires", souligne avec prudence le CEO de l'entreprise cotée, Marc Biron.Melexis s'attend à ce que son chiffre d'affaires se situe autour de 200 millions d'euros au deuxième trimestre et table désormais sur une croissance de ses ventes entre 18% et 23% pour l'ensemble de l'année 2022.