Il est dès à présent possible de payer avec un smartphone, mais MasterCard envisage aussi les montres, bijoux, clés de voiture, voire des vêtements par exemple. Ceux-ci devraient dans ce cas être équipés de puces de communication bien sécurisées. A cette fin, l'entreprise envisage de collaborer avec le fondeur de puces néerlandais NXP et avec son concurrent américain Qualcomm, comme on l'a appris hier lundi.

MasterCard est depuis assez longtemps déjà occupée à plancher sur la possibilité de se connecter par la voie biométrique, mais accomplit à présent le pas suivant. Divers fabricants et concepteurs bien connus ont promis de collaborer à ce programme. Les premiers produits devraient être disponibles au cours de l'année prochaine déjà, d'abord aux Etats-Unis. (Belga/WK)

Il est dès à présent possible de payer avec un smartphone, mais MasterCard envisage aussi les montres, bijoux, clés de voiture, voire des vêtements par exemple. Ceux-ci devraient dans ce cas être équipés de puces de communication bien sécurisées. A cette fin, l'entreprise envisage de collaborer avec le fondeur de puces néerlandais NXP et avec son concurrent américain Qualcomm, comme on l'a appris hier lundi.MasterCard est depuis assez longtemps déjà occupée à plancher sur la possibilité de se connecter par la voie biométrique, mais accomplit à présent le pas suivant. Divers fabricants et concepteurs bien connus ont promis de collaborer à ce programme. Les premiers produits devraient être disponibles au cours de l'année prochaine déjà, d'abord aux Etats-Unis. (Belga/WK)