Mastercard indique qu'à partir de 2024, elle ne produira plus que des cartes dotées d'une puce et de la technologie de paiement sans contact dans la plupart des pays du monde. Aux États-Unis, la bande magnétique disparaîtra à partir de 2027 sauf au niveau des cartes prépayées qui y seront maintenues, tout comme a Canada. D'ici 2033, il n'y aura plus aucune carte à bande magnétique en circulation. Ce long délai devrait permettre à ses partenaires d'opérer la transition vers de nouveaux terminaux.

IBM

La bande magnétique, développée par IBM, existe depuis les années 1960. Mais cette technologie est aujourd'hui dépassée. Il est désormais bien plus sûr d'effectuer des paiements avec la puce qui équipe la carte. Les paiements à l'aide d'une bande magnétique peuvent facilement donner lieu à des opérations frauduleuses, surtout lorsqu'aucun code PIN n'est requis.

Mastercard affirme être le premier réseau de paiement à abandonner progressivement la bande magnétique. Ce n'est que partiellement vrai. Si les cartes de paiement belges comportent toujours une bande magnétique, celle-ci n'est pour ainsi dire plus utilisée depuis de nombreuses années.

Sans contact

Aux États-Unis, la situation est différente. Jusqu'il y a dix ans, de nombreux paiements par carte de crédit s'effectuaient encore d'un simple glissement, sans devoir introduire de code PIN. Le vol d'une carte de crédit était dès lors beaucoup plus sensible que dans une région où la saisie d'un code PIN était la norme.

Mastercard constate également une augmentation des nouvelles méthodes de paiement. Au cours du deuxième trimestre de cette année, 45 pour cent des paiements par carte physiques (qui ne sont donc pas effectués en ligne) se font sans contact. Une raison suffisante pour dire adieu à une technologie obsolète et techniquement dépassée.

Mastercard indique qu'à partir de 2024, elle ne produira plus que des cartes dotées d'une puce et de la technologie de paiement sans contact dans la plupart des pays du monde. Aux États-Unis, la bande magnétique disparaîtra à partir de 2027 sauf au niveau des cartes prépayées qui y seront maintenues, tout comme a Canada. D'ici 2033, il n'y aura plus aucune carte à bande magnétique en circulation. Ce long délai devrait permettre à ses partenaires d'opérer la transition vers de nouveaux terminaux.La bande magnétique, développée par IBM, existe depuis les années 1960. Mais cette technologie est aujourd'hui dépassée. Il est désormais bien plus sûr d'effectuer des paiements avec la puce qui équipe la carte. Les paiements à l'aide d'une bande magnétique peuvent facilement donner lieu à des opérations frauduleuses, surtout lorsqu'aucun code PIN n'est requis.Mastercard affirme être le premier réseau de paiement à abandonner progressivement la bande magnétique. Ce n'est que partiellement vrai. Si les cartes de paiement belges comportent toujours une bande magnétique, celle-ci n'est pour ainsi dire plus utilisée depuis de nombreuses années.Aux États-Unis, la situation est différente. Jusqu'il y a dix ans, de nombreux paiements par carte de crédit s'effectuaient encore d'un simple glissement, sans devoir introduire de code PIN. Le vol d'une carte de crédit était dès lors beaucoup plus sensible que dans une région où la saisie d'un code PIN était la norme.Mastercard constate également une augmentation des nouvelles méthodes de paiement. Au cours du deuxième trimestre de cette année, 45 pour cent des paiements par carte physiques (qui ne sont donc pas effectués en ligne) se font sans contact. Une raison suffisante pour dire adieu à une technologie obsolète et techniquement dépassée.