Mark Zuckerberg se félicite de l'année écoulée

31/12/18 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Au terme d'une année, au cours de laquelle Facebook a fortement déçu sur le plan de la protection des données, son CEO se déclare pourtant satisfait. "Je suis fier des progrès que nous avons accomplis cette année", écrit Zuckerberg.

Mark Zuckerberg se félicite de l'année écoulée

Mark Zuckerberg © REUTERS/Stephen Lam

Début 2018, Mark Zuckerberg s'était fixé l'objectif de faire de Facebook une meilleure plate-forme: fini la diffusion de haine et de fausses nouvelles, fini l'influence sur les élections via sa plate-forme, et d'offrir aux utilisateurs de Facebook davantage de contrôle sur leurs données. Un an plus tard, le CEO s'estime satisfait. "Dans chacun de ces domaines, je suis fier des progrès que nous avons accomplis", écrit-il sur Facebook.

Néanmoins, plusieurs déballages ont eu lieu en 2018 sur la façon dont Facebook traitait les données de ses utilisateurs. Pour Zuckerberg, ce sont toutefois là des problèmes du passé, car sa plate-forme est devenue à présent mature: "Nous sommes une toute autre entreprise qu'en 2016, voire que l'année dernière. Nous avons modifié fondamentalement notre ADN en nous focalisant nettement plus sur la prévention. Nous occupons à présent plus de 30.000 personnes en charge de la sécurité et nous investissons des milliards de dollars par jour dans la sécurité."

"Dans le passé, nous n'avons pas consacré suffisamment d'attention à ces problèmes, mais aujourd'hui, nous sommes devenus nettement plus proactifs", écrit encore Zuckerberg. Le CEO, qui évoque 'un plan pluriannuel', reconnaît cependant que les problèmes auxquels est confrontée sa plate-forme, ne peuvent être résolus en l'espace d'une année. Certains d'entre eux, comme l'ingérence électorale ou la propagation de messages haineux, sont même quasiment impossibles à éradiquer, selon lui.

Nos partenaires