La crise économique se traduit par une diminution des ventes en Europe, et ce pour le 4e trimestre consécutif. En effet, au 2e trimestre de cette année, le marché a reculé de près de 12% en valeur. Le seul acteur à tirer son épingle est Dell. IBM et Oracle sont les principales victimes, avec un repli de plus de 20% de leurs ventes. HP, qui reste de loin le fournisseur n° 1, a subi une baisse de ses ventes d'un peu moins de 10%. Le marché total du serveur en EMEA représente 2,5 milliards EUR pour ce 2e trimestre. Tels sont les chiffres publiés par Gartner.

HP a écoulé 243.000 serveurs, soit 2 fois moins que son concurrent Dell qui se hisse certes à près de 20% de parts de marché.

IBM reste n° 3, suivi de Fujitsu. Cisco prend la 5e place, en croissance constante, même si, vavec 10.000 serveurs vendus, il ne s'approprie que moins de 2% du marché.

La crise économique se traduit par une diminution des ventes en Europe, et ce pour le 4e trimestre consécutif. En effet, au 2e trimestre de cette année, le marché a reculé de près de 12% en valeur. Le seul acteur à tirer son épingle est Dell. IBM et Oracle sont les principales victimes, avec un repli de plus de 20% de leurs ventes. HP, qui reste de loin le fournisseur n° 1, a subi une baisse de ses ventes d'un peu moins de 10%. Le marché total du serveur en EMEA représente 2,5 milliards EUR pour ce 2e trimestre. Tels sont les chiffres publiés par Gartner. HP a écoulé 243.000 serveurs, soit 2 fois moins que son concurrent Dell qui se hisse certes à près de 20% de parts de marché. IBM reste n° 3, suivi de Fujitsu. Cisco prend la 5e place, en croissance constante, même si, vavec 10.000 serveurs vendus, il ne s'approprie que moins de 2% du marché.