De Groote (53 ans) est actif dans le monde technologique depuis 1988. Il a travaillé notamment chez CSC, Callatay & Wouters, Sopra Banking Software, Econation et Cegeka. Au sein de ce dernier groupe software, il est actuellement managing director pour la Belgique. De Groote est présent au sein d'Agoria depuis 2013 déjà en tant que président du groupe d'entreprises ICT.

De Groote entend préparer notre pays à l'avenir technologique: "Quiconque aborde aujourd'hui l'avenir de l'emploi, doit d'abord créer des postes de travail. La bonne nouvelle, c'est que la technologie peut nous y aider. Et la mauvaise nouvelle, c'est que notre pays et nos lois économiques ne sont pas suffisamment parés pour les évolutions technologiques rapides. Cela s'articule autour des quatre points essentiels suivants: flexibilité du marché du travail, travail utile et abordable, concertation sociale moderne et modernisation de notre enseignement."

(Belga/WK)

De Groote (53 ans) est actif dans le monde technologique depuis 1988. Il a travaillé notamment chez CSC, Callatay & Wouters, Sopra Banking Software, Econation et Cegeka. Au sein de ce dernier groupe software, il est actuellement managing director pour la Belgique. De Groote est présent au sein d'Agoria depuis 2013 déjà en tant que président du groupe d'entreprises ICT.De Groote entend préparer notre pays à l'avenir technologique: "Quiconque aborde aujourd'hui l'avenir de l'emploi, doit d'abord créer des postes de travail. La bonne nouvelle, c'est que la technologie peut nous y aider. Et la mauvaise nouvelle, c'est que notre pays et nos lois économiques ne sont pas suffisamment parés pour les évolutions technologiques rapides. Cela s'articule autour des quatre points essentiels suivants: flexibilité du marché du travail, travail utile et abordable, concertation sociale moderne et modernisation de notre enseignement."(Belga/WK)