LynxCare existe depuis 2015 et s'est spécialisée dans le traitement des données en milieu hospitalier. Elle entend ainsi permettre aux hôpitaux et cliniques d'avoir une vision sur la qualité des soins. Actuellement, l'entreprise dessert 10-12 hôpitaux en Belgique et deux aux Etats-Unis.

Aujourd'hui, l'entreprise annonce en avoir terminé avec une phase de financement d'1,75 million d'euros se composant de capital frais et, en partie, d'un prêt complémentaire.

LynxCare préfère ne pas citer les noms des investisseurs. "Mais ce sont des investisseurs connus en 'digital health' et en 'biotech'", explique le fondateur et CEO Georges De Feu à Data News. "Nous n'avons sciemment pas choisi des fonds, mais des personnes qui ont-elles-mêmes fait croître des entreprises dans notre secteur."

LynxCare s'est rendue aux Etats-Unis en 2017 avec 1,2 million d'euros de capital et faisait à l'époque partie de l'accélérateur local The Alchemist. L'année dernière, De Feu et Hens ont racheté les participations de deux investisseurs de la première heure.

"Avec ce nouvel investissement, notre ambition est d'accélérer notre croissance", selon De Feu. "Notre produit est opérationnel dans plusieurs hôpitaux, où il n'est désormais plus question que de peaufinage. Nous voulons à présent étendre encore les ventes et le marketing. Nous entendons notamment engager quelqu'un pour la vente aux Etats-Unis." Aujourd'hui, l'entreprise occupe en tout huit personnes, mais à court terme, elle souhaite passer à douze.

LynxCare se focalise surtout sur l'Europe et les Etats-Unis. "En Belgique, nous possédons à présent une empreinte minimale, alors qu'aux Etats-Unis, nous sommes dans une phase-pilote auprès de deux centres. La prochaine étape sera de progresser en Belgique et en Europe et d'acquérir une empreinte plus forte aux Etats-Unis", conclut De Feu.