La collaboration entre Logitech G, la division qui fabrique des produits de jeu, et Tencent Games, connue notamment pour PUBG, devrait permettre au duo de combiner la connaissance en hardware de Logitech à l'expertise des jeux de Tencent.

Les autres détails tels les spécifications, une date exacte de sortie, une photo, voire l'appellation de la console ne sont pas encore connus. Les deux acteurs confirment toutefois une collaboration avec Xbox Cloud Gaming et Nvidia Geforce Now, les deux plates-formes de streaming de Microsoft et Nvidia. Stadia, l'autre grand nom en 'cloudgaming', n'est, lui, pas mentionné.

La configuration devrait permettre d'utiliser les meilleurs jeux, même lorsqu'on n'est pas devant sa console ou son PC. A première vue, elle semble ainsi devoir concurrencer la Steam Deck, une console portable basée sur Linux pouvant faire tourner les jeux Steam.

'Cloudgaming'

Le 'cloudgaming' n'a pas encore percé à grande échelle, mais la technologie existe bel et bien et se distingue des appareils portables existants. Le 'cloudgaming' nécessite en effet moins de matériel très lourd ou un stockage intensif sur l'appareil même.

Il suffit de prévoir une puissance de calcul suffisante pour convertir le flux de données en un environnement de jeu, là où une console classique doit pouvoir se mesurer aussi à des jeux qui ne sortiront que dans quelques années. D'autre part, la jouabilité du 'cloudgaming' dépend nettement de la connexion internet, ce qui fait qu'une largeur de bande suffisante et une faible latence (temps de réaction) s'avèrent cruciales pour le plaisir du jeu.

La collaboration entre Logitech G, la division qui fabrique des produits de jeu, et Tencent Games, connue notamment pour PUBG, devrait permettre au duo de combiner la connaissance en hardware de Logitech à l'expertise des jeux de Tencent.Les autres détails tels les spécifications, une date exacte de sortie, une photo, voire l'appellation de la console ne sont pas encore connus. Les deux acteurs confirment toutefois une collaboration avec Xbox Cloud Gaming et Nvidia Geforce Now, les deux plates-formes de streaming de Microsoft et Nvidia. Stadia, l'autre grand nom en 'cloudgaming', n'est, lui, pas mentionné.La configuration devrait permettre d'utiliser les meilleurs jeux, même lorsqu'on n'est pas devant sa console ou son PC. A première vue, elle semble ainsi devoir concurrencer la Steam Deck, une console portable basée sur Linux pouvant faire tourner les jeux Steam.Le 'cloudgaming' n'a pas encore percé à grande échelle, mais la technologie existe bel et bien et se distingue des appareils portables existants. Le 'cloudgaming' nécessite en effet moins de matériel très lourd ou un stockage intensif sur l'appareil même.Il suffit de prévoir une puissance de calcul suffisante pour convertir le flux de données en un environnement de jeu, là où une console classique doit pouvoir se mesurer aussi à des jeux qui ne sortiront que dans quelques années. D'autre part, la jouabilité du 'cloudgaming' dépend nettement de la connexion internet, ce qui fait qu'une largeur de bande suffisante et une faible latence (temps de réaction) s'avèrent cruciales pour le plaisir du jeu.