Il s'agit là d'une pratique qui se manifeste, après qu'Apple a adapté ses fonctions de confidentialité. Il en résulte que les utilisateurs reçoivent un message en cas de lecture de l'Universal Clipboard. La fonction de couper-coller permet de copier des photos, vidéos ou du texte d'un appareil Apple à l'autre.

Depuis lors, des utilisateurs ont découvert que différentes applis, dont TikTok et LinkedIn, lisent le contenu du presse-papier. On ne sait pas ce que deviennent ces informations.

Linkedin n'a pas réagi à l'agence de presse Reuters, mais un directeur de l'entreprise a laissé entendre sur Twitter qu'une nouvelle version de l'appli allait sortir, dans laquelle il serait mis fin à cette pratique.

Mais cela n'a pas empêché au moins un utilisateur, un New-Yorkais, d'intenter un procès à Linkedin. L'affaire est du type 'class action suit' (procès de groupe) et a été introduite en Californie.

Il s'agit là d'une pratique qui se manifeste, après qu'Apple a adapté ses fonctions de confidentialité. Il en résulte que les utilisateurs reçoivent un message en cas de lecture de l'Universal Clipboard. La fonction de couper-coller permet de copier des photos, vidéos ou du texte d'un appareil Apple à l'autre.Depuis lors, des utilisateurs ont découvert que différentes applis, dont TikTok et LinkedIn, lisent le contenu du presse-papier. On ne sait pas ce que deviennent ces informations.Linkedin n'a pas réagi à l'agence de presse Reuters, mais un directeur de l'entreprise a laissé entendre sur Twitter qu'une nouvelle version de l'appli allait sortir, dans laquelle il serait mis fin à cette pratique.Mais cela n'a pas empêché au moins un utilisateur, un New-Yorkais, d'intenter un procès à Linkedin. L'affaire est du type 'class action suit' (procès de groupe) et a été introduite en Californie.