LibreOffice est un pendant open source gratuit de Microsoft Word, Excel, PowerPoint et Access. Or des développeurs ont récemment découvert que la version 7.0 du logiciel portait la mention 'Personal Edition'. Cela a fait surgir dans leur esprit des questions à propos de l'arrivée d'une version professionnelle payante. Entre autres, parce que LibreOffice est également utilisé dans l'enseignement ou dans des organisations non marchandes comme une alternative gratuite à Microsoft Office.

Le conseil de The Document Foundation (TDF), l'organisation chapeautant LibreOffice, a par conséquent réagi au début de la semaine au moyen d'un communiqué insistant sur le fait que LibreOffice restera gratuit.

"Aucun des changements que nous examinons actuellement, n'impactera la licence, la disponibilité, l'utilisation tolérée et/ou la fonctionnalité. LibreOffice restera toujours un logiciel libre, et rien ne changera pour les utilisateurs finaux, développeurs et membres de la communauté."

Mais le site The Register fait observer que tout n'a pas été dit en la matière. Plus avant dans le communiqué de TDF, on peut lire que l'organisation prépare un plan marketing prévoyant un 'free' LibreOffice et un LibreOffice Enterprise. Ce dernier devrait être annoncé le 15 juillet, mais des développeurs avaient précédemment déjà découvert des changements dans le code.

Bénévoles vs partenaires

Le fait que ce changement - pas encore vraiment communiqué officiellement - soit possible, va de pair avec qui contribue à LibreOffice, mais surtout avec les organisations qui utilisent LibreOffice, mais qui n'y contribuent aucunement. C'est ainsi que le nombre d'utilisateurs de LibreOffice a effectivement grimpé, mais pas celui des développeurs.

Le développement et la maintenance du logiciel est aujourd'hui assuré par des bénévoles et par des partenaires de l'écosystème, des organisations qui consacrent de l'argent ou des gens au développement. Certaines d'entre elles lancent à présent aussi leur propre version commerciale de LibreOffice sur le marché et selon The Register, 68 pour cent des développements proviennent aujourd'hui des partenaires de l'écosystème.

La nouvelle version pour entreprises de LibreOffice doit rechercher un meilleur équilibre, de sorte que les utilisateurs professionnels paient probablement pour l'usage qu'ils en font. Selon TDF, le nouveau modèle devrait aussi générer des garanties professionnelles claires (SLA) sur le plan du support du logiciel.

Le projet exact est encore en plein développement, selon The Document Foundation. Actuellement, tout semble indiquer qu'il subsistera une version gratuite pour les consommateurs et probablement pour de nombreuses organisations. Mais cette version serait complétée par une variante professionnelle pour laquelle les entreprises devront payer et recevront en échange un support complémentaire ou certaines fonctions de manière anticipée. On devrait sans doute y voir plus clair dans les prochains jours ou semaines.

LibreOffice est un pendant open source gratuit de Microsoft Word, Excel, PowerPoint et Access. Or des développeurs ont récemment découvert que la version 7.0 du logiciel portait la mention 'Personal Edition'. Cela a fait surgir dans leur esprit des questions à propos de l'arrivée d'une version professionnelle payante. Entre autres, parce que LibreOffice est également utilisé dans l'enseignement ou dans des organisations non marchandes comme une alternative gratuite à Microsoft Office.Le conseil de The Document Foundation (TDF), l'organisation chapeautant LibreOffice, a par conséquent réagi au début de la semaine au moyen d'un communiqué insistant sur le fait que LibreOffice restera gratuit."Aucun des changements que nous examinons actuellement, n'impactera la licence, la disponibilité, l'utilisation tolérée et/ou la fonctionnalité. LibreOffice restera toujours un logiciel libre, et rien ne changera pour les utilisateurs finaux, développeurs et membres de la communauté."Mais le site The Register fait observer que tout n'a pas été dit en la matière. Plus avant dans le communiqué de TDF, on peut lire que l'organisation prépare un plan marketing prévoyant un 'free' LibreOffice et un LibreOffice Enterprise. Ce dernier devrait être annoncé le 15 juillet, mais des développeurs avaient précédemment déjà découvert des changements dans le code.Bénévoles vs partenairesLe fait que ce changement - pas encore vraiment communiqué officiellement - soit possible, va de pair avec qui contribue à LibreOffice, mais surtout avec les organisations qui utilisent LibreOffice, mais qui n'y contribuent aucunement. C'est ainsi que le nombre d'utilisateurs de LibreOffice a effectivement grimpé, mais pas celui des développeurs.Le développement et la maintenance du logiciel est aujourd'hui assuré par des bénévoles et par des partenaires de l'écosystème, des organisations qui consacrent de l'argent ou des gens au développement. Certaines d'entre elles lancent à présent aussi leur propre version commerciale de LibreOffice sur le marché et selon The Register, 68 pour cent des développements proviennent aujourd'hui des partenaires de l'écosystème.La nouvelle version pour entreprises de LibreOffice doit rechercher un meilleur équilibre, de sorte que les utilisateurs professionnels paient probablement pour l'usage qu'ils en font. Selon TDF, le nouveau modèle devrait aussi générer des garanties professionnelles claires (SLA) sur le plan du support du logiciel.Le projet exact est encore en plein développement, selon The Document Foundation. Actuellement, tout semble indiquer qu'il subsistera une version gratuite pour les consommateurs et probablement pour de nombreuses organisations. Mais cette version serait complétée par une variante professionnelle pour laquelle les entreprises devront payer et recevront en échange un support complémentaire ou certaines fonctions de manière anticipée. On devrait sans doute y voir plus clair dans les prochains jours ou semaines.