Le contenu de la lettre est édifiant: "LibreOffice est l'avenir d'OpenOffice, rallions-nous tous à elle!" LibreOffice fait observer qu'OpenOffice est certes encore et toujours une solide marque, mais que depuis 2014, elle n'a plus fait l'objet d'une mise à jour significative. Le nombre d'ajouts de code en 2019 fut de 595, alors qu'il y en a eu 15.000 pour LibreOffice.

Pour remettre en perspective cet appel singulier, il nous faut remonter dans le temps. OpenOffice est une suite bureautique open source qui, avec son traitement de texte, ses tableurs, sa base de données et son logiciel de présentation, est un pendant de Microsoft Office et de Google Docs notamment. La suite fêtera bientôt ses vingt ans d'existence.

OpenOffice appartenait à Sun, qui fut rachetée en 2009 par Oracle. Le code d'OpenOffice fut offert ensuite à l'Apache Foundation, mais ce faisant, la licence pour le projet changea aussi. Il en résultat que quelques bénévoles se retirèrent et fondèrent The Document Foundation (TDF), puis lancèrent LibreOffice, une variante basée sur OpenOffice.

Dix ans plus tard, OpenOffice est encore et toujours la suite la plus connue des deux, mais LibreOffice est le projet qui est le plus actualisé et étendu par de nouvelles fonctions. Même si des rumeurs firent état à plusieurs reprises que les deux pourraient un jour fusionner, cela n'est encore jamais arrivé.

The Register a pris contact avec Jim Jagielski de l'Apache Software Foundation et impliqué dans OpenOffice. Il reconnaît qu'OpenOffice n'est pas dans la meilleure des situations, mais fustige le fait que TDF en appelle à une éventuelle fusion, voire à un arrêt pur et simple d'OpenOffice dans une lettre ouverte, plutôt que par un contact personnel.

Il signale que les deux licences différentes s'appliquent (Mozilla Public License v2 pour LibreOffice et Apache Licence v2 pour Open Office). Il en résulte que LibreOffice peut reprendre du code d'OpenOffice, mais pas l'inverse.

Le contenu de la lettre est édifiant: "LibreOffice est l'avenir d'OpenOffice, rallions-nous tous à elle!" LibreOffice fait observer qu'OpenOffice est certes encore et toujours une solide marque, mais que depuis 2014, elle n'a plus fait l'objet d'une mise à jour significative. Le nombre d'ajouts de code en 2019 fut de 595, alors qu'il y en a eu 15.000 pour LibreOffice.Pour remettre en perspective cet appel singulier, il nous faut remonter dans le temps. OpenOffice est une suite bureautique open source qui, avec son traitement de texte, ses tableurs, sa base de données et son logiciel de présentation, est un pendant de Microsoft Office et de Google Docs notamment. La suite fêtera bientôt ses vingt ans d'existence.OpenOffice appartenait à Sun, qui fut rachetée en 2009 par Oracle. Le code d'OpenOffice fut offert ensuite à l'Apache Foundation, mais ce faisant, la licence pour le projet changea aussi. Il en résultat que quelques bénévoles se retirèrent et fondèrent The Document Foundation (TDF), puis lancèrent LibreOffice, une variante basée sur OpenOffice.Dix ans plus tard, OpenOffice est encore et toujours la suite la plus connue des deux, mais LibreOffice est le projet qui est le plus actualisé et étendu par de nouvelles fonctions. Même si des rumeurs firent état à plusieurs reprises que les deux pourraient un jour fusionner, cela n'est encore jamais arrivé.The Register a pris contact avec Jim Jagielski de l'Apache Software Foundation et impliqué dans OpenOffice. Il reconnaît qu'OpenOffice n'est pas dans la meilleure des situations, mais fustige le fait que TDF en appelle à une éventuelle fusion, voire à un arrêt pur et simple d'OpenOffice dans une lettre ouverte, plutôt que par un contact personnel.Il signale que les deux licences différentes s'appliquent (Mozilla Public License v2 pour LibreOffice et Apache Licence v2 pour Open Office). Il en résulte que LibreOffice peut reprendre du code d'OpenOffice, mais pas l'inverse.