Pour le montant payé par Funai, l'entreprise acquerra quelque 1.500 brevets, les technologies de sortie et d'imagerie, ainsi que le site de production aux Philippines.

Les deux entreprises ne sont pas des inconnues l'une pour l'autre. Funai fabrique en effet depuis 1997 déjà du hardware pour Lexmark en tant que fabricant OEM. Grâce à ce rachat, elle pourra lancer les produits sous sa propre marque.

Lexmark déclare que l'accord n'aura pas de conséquences pour ses clients. Le service et le support des produits pour les clients existants seront toujours l'apanage de Lexmark.

Pour le montant payé par Funai, l'entreprise acquerra quelque 1.500 brevets, les technologies de sortie et d'imagerie, ainsi que le site de production aux Philippines.Les deux entreprises ne sont pas des inconnues l'une pour l'autre. Funai fabrique en effet depuis 1997 déjà du hardware pour Lexmark en tant que fabricant OEM. Grâce à ce rachat, elle pourra lancer les produits sous sa propre marque.Lexmark déclare que l'accord n'aura pas de conséquences pour ses clients. Le service et le support des produits pour les clients existants seront toujours l'apanage de Lexmark.