Selon l'analyste de marché IDC, quelque 104,6 millions de gadgets faisant partie de la catégorie 'technologie portable' ont été vendus durant le premier trimestre de 2021. Il s'agit de la catégorie dans laquelle figurent les traceurs de fitness tels le Fitbit, ainsi que par exemple les montres intelligentes et les lunettes connectées. C'est la première fois qu'en début d'année, plus de cent millions d'appareils wearable sont vendus.

Selon IDC, cette progression est en partie due à la popularité des montres intelligentes de géants technologiques comme Apple et Samsung, même si une partie importante de ces gadgets provient aussi d'entreprises plus modestes qui lancent des wearables sur le marché. 'Les plus grandes firmes accordent à coup sûr de l'attention au marché mondial des wearables, mais la croissance est aussi à mettre au compte des plus petites entreprises', affirme Ramon T. Llamas, chercheur au sein de l'équipe Wearables d'IDC.

Nouvelles formes

Ces entreprises plus modestes, selon Llamas, se focalisent surtout sur des marchés spécifiques avec leurs solutions. Et de citer les exemples de BoAt, le fabricant d'écouteurs intelligents pour le marché indien, et d'Oura, qui produit un type de traceur de fitness de la forme d'une bague. Ces plus petites entreprises utilisent aussi ce genre de nouvelles formes. 'Des patches portables, bagues et lunettes audio commencent à se différencier des bracelets, montres et casques typiques en proposant une technologie qui reste cachée, tout en étant fonctionnelle', prétend Jitesh Ubrani, chercheur chez IDC Mobile Device Trackers.

Apple en numéro un

Sur ce marché, Apple est mondialement le numéro un avec une part de 28,8 pour cent, un peu moins toutefois que les 32,3 pour cent d'il y a un an. A la deuxième place, on trouve Samsung avec ses 11,3 pour cent. Xiaomi se classe troisième avec 9,7 pour cent de part de marché.

Selon l'analyste de marché IDC, quelque 104,6 millions de gadgets faisant partie de la catégorie 'technologie portable' ont été vendus durant le premier trimestre de 2021. Il s'agit de la catégorie dans laquelle figurent les traceurs de fitness tels le Fitbit, ainsi que par exemple les montres intelligentes et les lunettes connectées. C'est la première fois qu'en début d'année, plus de cent millions d'appareils wearable sont vendus.Selon IDC, cette progression est en partie due à la popularité des montres intelligentes de géants technologiques comme Apple et Samsung, même si une partie importante de ces gadgets provient aussi d'entreprises plus modestes qui lancent des wearables sur le marché. 'Les plus grandes firmes accordent à coup sûr de l'attention au marché mondial des wearables, mais la croissance est aussi à mettre au compte des plus petites entreprises', affirme Ramon T. Llamas, chercheur au sein de l'équipe Wearables d'IDC.Ces entreprises plus modestes, selon Llamas, se focalisent surtout sur des marchés spécifiques avec leurs solutions. Et de citer les exemples de BoAt, le fabricant d'écouteurs intelligents pour le marché indien, et d'Oura, qui produit un type de traceur de fitness de la forme d'une bague. Ces plus petites entreprises utilisent aussi ce genre de nouvelles formes. 'Des patches portables, bagues et lunettes audio commencent à se différencier des bracelets, montres et casques typiques en proposant une technologie qui reste cachée, tout en étant fonctionnelle', prétend Jitesh Ubrani, chercheur chez IDC Mobile Device Trackers.Sur ce marché, Apple est mondialement le numéro un avec une part de 28,8 pour cent, un peu moins toutefois que les 32,3 pour cent d'il y a un an. A la deuxième place, on trouve Samsung avec ses 11,3 pour cent. Xiaomi se classe troisième avec 9,7 pour cent de part de marché.