Tant Gartner, IDC que Canalys publient les chiffres du marché du PC pour le quatrième trimestre et pour l'ensemble de l'année 2020. On y voit clairement que les ventes d'ordinateurs ont bien progressé l'année dernière.

Gartner évoque une croissance du marché de 10,7 pour cent au 4ème trimestre par rapport aux trois derniers mois de 2019. Pour l'ensemble de 2020, il est question d'une hausse de 4,8 pour cent. Il s'agit là de la plus haute progression en dix ans. En chiffres, cela correspond à 79,9 millions d'unités pour le quatrième trimestre et à 275 millions pour toute l'année.

Pour la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), il s'agit de 23 millions d'ordinateurs, en hausse de 6,9 pour cent sur une base annuelle.

L'analyste fait observer que le marché du PC était en régression depuis des années déjà ou se caractérisait tout au plus par une stagnation, voire par une très légère croissance. Le monde évolue depuis une décennie déjà vers une société, où le smartphone est l'appareil le plus important (et donc le plus souvent remplacé). Cette tendance s'est donc inversée, du moins pour un an. Le PC a de nouveau été considéré comme un appareil essentiel, surtout dans les zones, où la population a été en grande partie confinée.

Gartner
© Gartner

Mi-2000, il apparaissait pourtant encore que le corona allait faire en sorte que moins de PC soient vendus, mais les trois analystes ont observé que le quatrième trimestre fut particulièrement bon. On constate cependant que les achats professionnels ont enregistré leur point fort au printemps, alors que chez les consommateurs, ce fut plutôt en automne.

IDC observe la même tendance. L'analyste évoque 91,6 millions d'appareils vendus au quatrième trimestre de 2020, en hausse de 13,1 pour cent par rapport à la même période de 2019. Il parle aussi de la croissance la plus forte depuis 2010.

IDC
© IDC

Les chiffres publiés par Gartner, IDC et Canalys diffèrent cependant fortement les uns des autres. Cela s'explique partiellement par les méthodes de mesurage utilisées, mais aussi par la définition même du 'PC'. C'est ainsi que Gartner ne reprend pas les Chromebooks, qui gagnent énormément en popularité, au contraire d'IDC. Mais la définition d'une tablette vs un ordinateur portable 2-en1 peut aussi se traduire par des différences dans les chiffres. Le fait est cependant que les trois analystes envisagent la même tendance croissante.

Quasiment plus de desktops

Chez Canalys, on évoque une croissance de 25 pour cent durant le quatrième trimestre, soit 90,3 millions d'unités. Pour l'ensemble de l'année 2020, il est question de 297 millions d'appareils écoulés. Cela n'était plus arrivé depuis 2014 qu'autant de PC aient été vendus. Au niveau pourcentage, il s'agit de la plus forte progression depuis 2010.

Canalys fait cependant observer que la croissance est surtout perceptible dans le segment des ordinateurs portables. Ces derniers et les postes de travail mobiles ont progressé, alors que le nombre d'ordinateurs de bureau et de postes de travail desktop a régressé de 22 pour cent. Sur les 297 millions de PC écoulés en 2020, seuls 61,9 millions étaient des desktops.

Canalys
© Canalys

Lenovo continue de dominer

Un point sur lequel les trois analystes de marché sont entièrement d'accord, c'est la position occupée par les acteurs les plus en vue. Lenovo continue de dominer avec quelque 25 pour cent de part de marché en 2020. HP occupe la deuxième place avec quelque 21 pour cent, et Dell vient ensuite avec quelque 17 pour cent de part de marché.

Suivent à quelque distance Apple (8 pour cent) et Acer (6-7 pour cent), même si, selon Gartner, Asus dépasse d'un peu le dernier cité. Les parts de marché sont approximatives, parce que nous avons combiné les données fournies par les trois analystes de marché.

Canalys
© Canalys
Tant Gartner, IDC que Canalys publient les chiffres du marché du PC pour le quatrième trimestre et pour l'ensemble de l'année 2020. On y voit clairement que les ventes d'ordinateurs ont bien progressé l'année dernière.Gartner évoque une croissance du marché de 10,7 pour cent au 4ème trimestre par rapport aux trois derniers mois de 2019. Pour l'ensemble de 2020, il est question d'une hausse de 4,8 pour cent. Il s'agit là de la plus haute progression en dix ans. En chiffres, cela correspond à 79,9 millions d'unités pour le quatrième trimestre et à 275 millions pour toute l'année.Pour la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), il s'agit de 23 millions d'ordinateurs, en hausse de 6,9 pour cent sur une base annuelle.L'analyste fait observer que le marché du PC était en régression depuis des années déjà ou se caractérisait tout au plus par une stagnation, voire par une très légère croissance. Le monde évolue depuis une décennie déjà vers une société, où le smartphone est l'appareil le plus important (et donc le plus souvent remplacé). Cette tendance s'est donc inversée, du moins pour un an. Le PC a de nouveau été considéré comme un appareil essentiel, surtout dans les zones, où la population a été en grande partie confinée.Mi-2000, il apparaissait pourtant encore que le corona allait faire en sorte que moins de PC soient vendus, mais les trois analystes ont observé que le quatrième trimestre fut particulièrement bon. On constate cependant que les achats professionnels ont enregistré leur point fort au printemps, alors que chez les consommateurs, ce fut plutôt en automne.IDC observe la même tendance. L'analyste évoque 91,6 millions d'appareils vendus au quatrième trimestre de 2020, en hausse de 13,1 pour cent par rapport à la même période de 2019. Il parle aussi de la croissance la plus forte depuis 2010.Les chiffres publiés par Gartner, IDC et Canalys diffèrent cependant fortement les uns des autres. Cela s'explique partiellement par les méthodes de mesurage utilisées, mais aussi par la définition même du 'PC'. C'est ainsi que Gartner ne reprend pas les Chromebooks, qui gagnent énormément en popularité, au contraire d'IDC. Mais la définition d'une tablette vs un ordinateur portable 2-en1 peut aussi se traduire par des différences dans les chiffres. Le fait est cependant que les trois analystes envisagent la même tendance croissante.Quasiment plus de desktopsChez Canalys, on évoque une croissance de 25 pour cent durant le quatrième trimestre, soit 90,3 millions d'unités. Pour l'ensemble de l'année 2020, il est question de 297 millions d'appareils écoulés. Cela n'était plus arrivé depuis 2014 qu'autant de PC aient été vendus. Au niveau pourcentage, il s'agit de la plus forte progression depuis 2010.Canalys fait cependant observer que la croissance est surtout perceptible dans le segment des ordinateurs portables. Ces derniers et les postes de travail mobiles ont progressé, alors que le nombre d'ordinateurs de bureau et de postes de travail desktop a régressé de 22 pour cent. Sur les 297 millions de PC écoulés en 2020, seuls 61,9 millions étaient des desktops.Lenovo continue de dominerUn point sur lequel les trois analystes de marché sont entièrement d'accord, c'est la position occupée par les acteurs les plus en vue. Lenovo continue de dominer avec quelque 25 pour cent de part de marché en 2020. HP occupe la deuxième place avec quelque 21 pour cent, et Dell vient ensuite avec quelque 17 pour cent de part de marché.Suivent à quelque distance Apple (8 pour cent) et Acer (6-7 pour cent), même si, selon Gartner, Asus dépasse d'un peu le dernier cité. Les parts de marché sont approximatives, parce que nous avons combiné les données fournies par les trois analystes de marché.