Voilà ce qu'annonce CNBC.

La première montre connectée de Pebble a été lancée sur le marché en 2013 déjà suite à une campagne de crowdfunding (financement participatif). Via Kickstarter, l'entreprise a en effet récolté plus de 10 millions de dollars, ce qui en fait l'une des campagnes de financement participatif les plus fructueuses de l'histoire.

L'Apple Watch, elle, est disponible depuis avril de cette année. Depuis son introduction, force est de constater que les ventes de Pebble ne régressent pas, que du contraire. "Apple a attiré l'attention sur les montres intelligentes", déclare Migicovsky. "Nous n'avons observé aucun impact Apple sur nos ventes. Nous écoulerons même cette année deux fois plus de montres que l'année dernière."

Selon le CEO de Pebble, Apple se concentre sur le segment de luxe du marché, alors que son entreprise cible davantage l'utilisateur ordinaire. "Apple tente d'être la Rolex des montres connectées. Je pense que nous voulons davantage en être la Swatch. Nous produisons une montre agréable et colorée, qui soit aussi plus abordable. Sur le fond, c'est simplement un produit différent."

Nonobstant la hausse des ventes, les gens ne sont du reste pas encore très nombreux à posséder une montre connectée. 3 pour cent seulement des Américains adultes en ont une. En théorie, cela signifie qu'il y a encore une grande marge de croissance, même si d'une étude effectuée par Kantar Worldpanel ComTech, il apparaît que nombreux sont ceux qui n'en voient pas (encore) l'utilité. 41 pour cent des consommateurs américains jugent ainsi les montres intelligentes trop chères, 29 pour cent n'en voient pas l'utilité, et 33 pour cent déclarent que leur téléphone fait tout ce dont ils ont besoin.

Voilà ce qu'annonce CNBC.La première montre connectée de Pebble a été lancée sur le marché en 2013 déjà suite à une campagne de crowdfunding (financement participatif). Via Kickstarter, l'entreprise a en effet récolté plus de 10 millions de dollars, ce qui en fait l'une des campagnes de financement participatif les plus fructueuses de l'histoire.L'Apple Watch, elle, est disponible depuis avril de cette année. Depuis son introduction, force est de constater que les ventes de Pebble ne régressent pas, que du contraire. "Apple a attiré l'attention sur les montres intelligentes", déclare Migicovsky. "Nous n'avons observé aucun impact Apple sur nos ventes. Nous écoulerons même cette année deux fois plus de montres que l'année dernière."Selon le CEO de Pebble, Apple se concentre sur le segment de luxe du marché, alors que son entreprise cible davantage l'utilisateur ordinaire. "Apple tente d'être la Rolex des montres connectées. Je pense que nous voulons davantage en être la Swatch. Nous produisons une montre agréable et colorée, qui soit aussi plus abordable. Sur le fond, c'est simplement un produit différent."Nonobstant la hausse des ventes, les gens ne sont du reste pas encore très nombreux à posséder une montre connectée. 3 pour cent seulement des Américains adultes en ont une. En théorie, cela signifie qu'il y a encore une grande marge de croissance, même si d'une étude effectuée par Kantar Worldpanel ComTech, il apparaît que nombreux sont ceux qui n'en voient pas (encore) l'utilité. 41 pour cent des consommateurs américains jugent ainsi les montres intelligentes trop chères, 29 pour cent n'en voient pas l'utilité, et 33 pour cent déclarent que leur téléphone fait tout ce dont ils ont besoin.