Jusqu'à présent, Facebook proposait un 'statut de mémoire' par défaut, lorsque quelqu'un décédait. De cette manière, le compte de la personne décédée pouvait encore être visionné, mais pas géré par quelqu'un d'autre.

En support du processus de deuil

Mais 'en parlant avec des gens qui avaient perdu quelqu'un, nous avons réalisé que nous pouvions faire plus afin de soutenir les personnes dans leur deuil', déclare-t-on chez Facebook.

Voilà pourquoi le réseau social présente 'Legacy Contact', une nouvelle fonction qui sera disponible d'abord aux Etats-Unis, puis dans d'autres pays.

Les utilisateurs pourront ainsi désigner une personne de contact qui pourra gérer leur compte à leur mort. Cette personne de contact pourra par exemple placer un message au dessus de la ligne du temps du défunt, modifier sa photo de profil et de couverture, et réagir à de nouvelles demandes d'amitié.

Impossible de se connecter sous l'identité du défunt

Si le défunt l'a prévu ainsi avant sa mort, le nouveau gestionnaire pourra aussi télécharger une archive de photos et d'informations. Il ne sera pas possible de se connecter sous l'identité du défunt, et les messages privés ne seront pas non plus accessibles à la 'personne de contact'.

La fonction Legacy Contact sera entièrement optionnelle. Les utilisateurs peuvent aussi choisi de faire définitivement disparaître leur compte à leur mort.

(Belga/MI)

Jusqu'à présent, Facebook proposait un 'statut de mémoire' par défaut, lorsque quelqu'un décédait. De cette manière, le compte de la personne décédée pouvait encore être visionné, mais pas géré par quelqu'un d'autre. En support du processus de deuilMais 'en parlant avec des gens qui avaient perdu quelqu'un, nous avons réalisé que nous pouvions faire plus afin de soutenir les personnes dans leur deuil', déclare-t-on chez Facebook. Voilà pourquoi le réseau social présente 'Legacy Contact', une nouvelle fonction qui sera disponible d'abord aux Etats-Unis, puis dans d'autres pays. Les utilisateurs pourront ainsi désigner une personne de contact qui pourra gérer leur compte à leur mort. Cette personne de contact pourra par exemple placer un message au dessus de la ligne du temps du défunt, modifier sa photo de profil et de couverture, et réagir à de nouvelles demandes d'amitié. Impossible de se connecter sous l'identité du défuntSi le défunt l'a prévu ainsi avant sa mort, le nouveau gestionnaire pourra aussi télécharger une archive de photos et d'informations. Il ne sera pas possible de se connecter sous l'identité du défunt, et les messages privés ne seront pas non plus accessibles à la 'personne de contact'. La fonction Legacy Contact sera entièrement optionnelle. Les utilisateurs peuvent aussi choisi de faire définitivement disparaître leur compte à leur mort. (Belga/MI)