Le comité a décidé de manière unanime que la société chinoise ne puisse plus opérer aux Etats-Unis. L'entreprise dispose de 60 jours pour se retirer du marché américain. La présidente de l'autorité, Jessica Rosenworcel, affirme dans une déclaration qu'"il y a de plus en plus de preuves, et donc une inquiétude croissante, que l'entreprise d'Etat chinoise constitue une menace réelle pour la sécurité" du réseau de communications américain.

Selon China Unicom, ces inquiétudes sont injustifiées et la décision américaine a été prise "en l'absence de procédure régulière". L'entreprise insiste sur le fait qu'au cours des deux dernières décennies elle a acquis une bonne réputation conforme aux lois et législations américaines.

China Unicom avait déjà été interdite d'opérer sur la bourse américaine l'an passé par l'ancien président Donald Trump.

Le comité a décidé de manière unanime que la société chinoise ne puisse plus opérer aux Etats-Unis. L'entreprise dispose de 60 jours pour se retirer du marché américain. La présidente de l'autorité, Jessica Rosenworcel, affirme dans une déclaration qu'"il y a de plus en plus de preuves, et donc une inquiétude croissante, que l'entreprise d'Etat chinoise constitue une menace réelle pour la sécurité" du réseau de communications américain.Selon China Unicom, ces inquiétudes sont injustifiées et la décision américaine a été prise "en l'absence de procédure régulière". L'entreprise insiste sur le fait qu'au cours des deux dernières décennies elle a acquis une bonne réputation conforme aux lois et législations américaines.China Unicom avait déjà été interdite d'opérer sur la bourse américaine l'an passé par l'ancien président Donald Trump.