Outre ce bénéfice d'exploitation, il convient aussi de noter un chiffre d'affaires de 65,39 billions de wons, soit 48,53 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires total a crû de six pour cent sur une base annuelle, et le bénéfice de quatre pour cent. De manière générale, Samsung affirme que les ventes supplémentaires de smartphones et d'électronique à la consommation ont compensé le recul subi par les puces et les écrans.

Smartphones et électronique

IT & Mobile Communications demeure la principale division de Samsung avec 24,21 billions de wons de chiffre d'affaires et 4,39 billions de wons de bénéfice. Samsung signale que le marché régresse par rapport au trimestre précédent, mais observe néanmoins une amélioration par rapport à il y a un an, lorsque le premier impact de la Covid-19 a été ressenti.

Le chiffre d'affaires a progressé grâce au top-modèle actuel en smartphones, à savoir le Galaxy S21, ainsi que la série A. Samsung se déclare satisfaite de la vente des tablettes, PC et autres wearables, même si l'entreprise ne cite aucun chiffre spécifique.

Puces

La division Semiconductors (production des puces) a, elle, réalisé un chiffre d'affaires de 19,01 billions de wons et un bénéfice de 3,37 billions de wons. Ici, Samsung enregistre un recul par rapport au trimestre précédent. Cela est entre autres dû à l'usine située à Austin (Texas), qui a dû arrêter sa production au printemps suite à d'importantes pannes électriques qui touchèrent la ville. A présent, cette usine tourne de nouveau à plein régime. La chute des prix des NAND (mémoire flash utilisée notamment dans les SSD) pèse aussi sur les résultats.

Ecrans

La division Display Panel Business a, elle, enregistré un chiffre d'affaires de 6,92 billions de wons et un bénéfice de 0,36 milliard de wons. Ici encore, Samsung révèle un recul par rapport au trimestre précédent, mais une hausse en comparaison avec l'année dernière, en partie parce que les écrans OLED ont gagné en popularité, y compris dans le segment inférieur des prix.

Mais le chiffre d'affaires tiré des grands écrans est en baisse, notamment parce que Samsung est en train de transformer ses lignes de production dans l'optique d'une prochaine génération d'appareils.

Un bon point, c'est que la division des réseaux, pour laquelle aucun chiffre individuel n'a été rapporté, est en croissance grâce au déploiement mondial de la 5G. Samsung déclare qu'elle fait surtout de bonnes affaires au Japon et en Amérique du Nord.

Deuxième trimestre

Pour le proche avenir, Samsung table sur un meilleur chiffre d'affaires pour sa division des puces, en partie en raison de la demande émanant du marché des serveurs et du redémarrage de l'usine d'Austin. Au niveau des écrans, l'entreprise s'attend à un nouveau recul suite à la faible demande saisonnière et à la pénurie de composants.

Pour ce qui est des téléphones, Samsung table également sur une diminution de son bénéfice et de son chiffre d'affaires à cause d'une demande moindre et ici également d'une pénurie de composants. Samsung déclare cependant qu'elle va exploiter tous ses points forts pour limiter au maximum cette pénurie.

Outre ce bénéfice d'exploitation, il convient aussi de noter un chiffre d'affaires de 65,39 billions de wons, soit 48,53 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires total a crû de six pour cent sur une base annuelle, et le bénéfice de quatre pour cent. De manière générale, Samsung affirme que les ventes supplémentaires de smartphones et d'électronique à la consommation ont compensé le recul subi par les puces et les écrans.IT & Mobile Communications demeure la principale division de Samsung avec 24,21 billions de wons de chiffre d'affaires et 4,39 billions de wons de bénéfice. Samsung signale que le marché régresse par rapport au trimestre précédent, mais observe néanmoins une amélioration par rapport à il y a un an, lorsque le premier impact de la Covid-19 a été ressenti.Le chiffre d'affaires a progressé grâce au top-modèle actuel en smartphones, à savoir le Galaxy S21, ainsi que la série A. Samsung se déclare satisfaite de la vente des tablettes, PC et autres wearables, même si l'entreprise ne cite aucun chiffre spécifique.La division Semiconductors (production des puces) a, elle, réalisé un chiffre d'affaires de 19,01 billions de wons et un bénéfice de 3,37 billions de wons. Ici, Samsung enregistre un recul par rapport au trimestre précédent. Cela est entre autres dû à l'usine située à Austin (Texas), qui a dû arrêter sa production au printemps suite à d'importantes pannes électriques qui touchèrent la ville. A présent, cette usine tourne de nouveau à plein régime. La chute des prix des NAND (mémoire flash utilisée notamment dans les SSD) pèse aussi sur les résultats.La division Display Panel Business a, elle, enregistré un chiffre d'affaires de 6,92 billions de wons et un bénéfice de 0,36 milliard de wons. Ici encore, Samsung révèle un recul par rapport au trimestre précédent, mais une hausse en comparaison avec l'année dernière, en partie parce que les écrans OLED ont gagné en popularité, y compris dans le segment inférieur des prix.Mais le chiffre d'affaires tiré des grands écrans est en baisse, notamment parce que Samsung est en train de transformer ses lignes de production dans l'optique d'une prochaine génération d'appareils.Un bon point, c'est que la division des réseaux, pour laquelle aucun chiffre individuel n'a été rapporté, est en croissance grâce au déploiement mondial de la 5G. Samsung déclare qu'elle fait surtout de bonnes affaires au Japon et en Amérique du Nord.Pour le proche avenir, Samsung table sur un meilleur chiffre d'affaires pour sa division des puces, en partie en raison de la demande émanant du marché des serveurs et du redémarrage de l'usine d'Austin. Au niveau des écrans, l'entreprise s'attend à un nouveau recul suite à la faible demande saisonnière et à la pénurie de composants.Pour ce qui est des téléphones, Samsung table également sur une diminution de son bénéfice et de son chiffre d'affaires à cause d'une demande moindre et ici également d'une pénurie de composants. Samsung déclare cependant qu'elle va exploiter tous ses points forts pour limiter au maximum cette pénurie.