Cette étude a été réalisée par l''Union of Concerned Scientists' américaine, qui a calculé que les services de taxi causent en moyenne quelque 69 pour cent de pollution en plus que les déplacements en voiture qu'ils sont censés remplacer. En ville, Uber et Lyft constituent surtout une alternative aux moyens de transport moins polluants tels les transports en commun, le vélo et les déplacements à pied, selon le raisonnement.

Les services pourraient réduire cet impact en recourant à davantage de voitures électriques ou en transportant les clients autant que possible à bord de voitures partagées (avec plusieurs passagers donc). Ils devraient promouvoir les transports publics ou collaborer mieux avec ceux-ci.

C'est là partiellement ce que ces entreprises sont en train de faire. Le géant technologique Uber propose par exemple ses vélos Uber Jump et propose aussi dans certaines villes les horaires des transports en commun directement dans l'appli. Lyft investit entre-temps des millions de dollars pour limiter ses émissions de carbone. Reste à connaître l'effet que cela aura sur les clients. L'idée d'un taxi bon marché qu'il ne faut pas partager avec d'autres, plaît encore et toujours davantage aux gens que des alternatives plus respectueuses de l'environnement.

Cette étude a été réalisée par l''Union of Concerned Scientists' américaine, qui a calculé que les services de taxi causent en moyenne quelque 69 pour cent de pollution en plus que les déplacements en voiture qu'ils sont censés remplacer. En ville, Uber et Lyft constituent surtout une alternative aux moyens de transport moins polluants tels les transports en commun, le vélo et les déplacements à pied, selon le raisonnement. Les services pourraient réduire cet impact en recourant à davantage de voitures électriques ou en transportant les clients autant que possible à bord de voitures partagées (avec plusieurs passagers donc). Ils devraient promouvoir les transports publics ou collaborer mieux avec ceux-ci. C'est là partiellement ce que ces entreprises sont en train de faire. Le géant technologique Uber propose par exemple ses vélos Uber Jump et propose aussi dans certaines villes les horaires des transports en commun directement dans l'appli. Lyft investit entre-temps des millions de dollars pour limiter ses émissions de carbone. Reste à connaître l'effet que cela aura sur les clients. L'idée d'un taxi bon marché qu'il ne faut pas partager avec d'autres, plaît encore et toujours davantage aux gens que des alternatives plus respectueuses de l'environnement.