Les problèmes ont débuté jeudi en matinée et ne sont toujours pas résolus. Garmin confirme elle-même les perturbations sur Twitter. Tant les services de Garmin Connect, dont le site web et l'appli, que le helpdesk sont indisponibles. Des réactions sur Twitter, il apparaîtrait que les appareils, dont surtout les 'wearables' de fitness et les montres GPS, ne puissent plus se connecter au smartphone.

Garmin signale qu'elle tente de résoudre la situation dans les plus brefs délais. Le site web de l'entreprise est, lui, accessible, mais pas celui du helpdesk, selon un communiqué. Il ne serait pas possible d'appeler le service d'assistance, de lui adresser un mail ou de chatter avec lui. Le service InReach pour la communication par satellite et le service flyGarmin pour les pilotes semblent également être partiellement hors ligne. C'est surtout le dernier cité qui a de quoi inquiéter, parce que Garmin fournit des services aux systèmes de navigation des avions, et les pilotes utilisent l'appli pour planifier et gérer leurs vols.

A présent, on suppose que Garmin a désactivé ses systèmes pour remédier aux effets d'une attaque au rançongiciel. C'est le site d'actualité taïwanais iTHome qui a été le premier à annoncer la nouvelle, alors que le site technologique ZDNet signale qu'une série de collaborateurs de Garmin évoque également sur Twitter une 'attaque au ransomware'. L'entreprise elle-même ne souhaite pas le confirmer officiellement.

Les problèmes ont débuté jeudi en matinée et ne sont toujours pas résolus. Garmin confirme elle-même les perturbations sur Twitter. Tant les services de Garmin Connect, dont le site web et l'appli, que le helpdesk sont indisponibles. Des réactions sur Twitter, il apparaîtrait que les appareils, dont surtout les 'wearables' de fitness et les montres GPS, ne puissent plus se connecter au smartphone.Garmin signale qu'elle tente de résoudre la situation dans les plus brefs délais. Le site web de l'entreprise est, lui, accessible, mais pas celui du helpdesk, selon un communiqué. Il ne serait pas possible d'appeler le service d'assistance, de lui adresser un mail ou de chatter avec lui. Le service InReach pour la communication par satellite et le service flyGarmin pour les pilotes semblent également être partiellement hors ligne. C'est surtout le dernier cité qui a de quoi inquiéter, parce que Garmin fournit des services aux systèmes de navigation des avions, et les pilotes utilisent l'appli pour planifier et gérer leurs vols.A présent, on suppose que Garmin a désactivé ses systèmes pour remédier aux effets d'une attaque au rançongiciel. C'est le site d'actualité taïwanais iTHome qui a été le premier à annoncer la nouvelle, alors que le site technologique ZDNet signale qu'une série de collaborateurs de Garmin évoque également sur Twitter une 'attaque au ransomware'. L'entreprise elle-même ne souhaite pas le confirmer officiellement.