Microsoft a augmenté ses rentrées de 12 pour cent par rapport à l'année précédente pour atteindre 33,7 milliards de dollars. L'entreprise a ainsi dépassé l'attente moyenne des analystes. La croissance est en grande partie à mettre au compte des services dans le nuage, qui ont progressé de 39 pour cent. Ces activités ont ainsi représente un tiers environ du chiffre d'affaires total de Microsoft. Le géant technologique est le troisième plus important fournisseur de services 'cloud' au monde (après Amazon et Google), mais l'entreprise semble actuellement évoluer quelque peu au même rythme.

Surface, la gamme d'ordinateurs portables et de tablettes de Microsoft, s'est distinguée elle aussi avec une hausse de 14 pour cent des rentrées. Fin de l'année dernière, Microsoft a lancé de nouvelles versions de Surface Pro, Surface Laptop et Surface Studio. Les rentrées provenant de la Xbox et d'autres services de jeux ont par contre de nouveau régressé.

Le bénéfice net a crû à 13,2 milliards de dollars, contre 8,9 milliards dollars au cours de la même période de l'année précédente. Depuis que Satya Nadella a pris les rênes de Microsoft en 2014, l'entreprise cible davantage les services basés sur le nuage, alors que sa dépendance au système d'exploitation Windows par exemple diminue. C'est en partie grâce au succès de cette stratégie que Microsoft est redevenue ces derniers temps l'entreprise cotée en bourse la plus opulente au monde. Sa valeur boursière dépasse les 1.000 milliards de dollars.